Jean-Luc Lahaye mis en examen : "Je suis poignardé dans ma dignité d'homme"

Jean-Luc Lahaye mis en examen : "Je suis poignardé dans ma dignité d'homme"

DirectLCI
ACCUSATIONS - Jean-Luc Lahaye, mis en examen mercredi pour "corruption de mineurs" et "détention de fichiers pédopornographiques", était l'invité vendredi matin de Jean-Marc Morandini sur Europe 1. Il s’est défendu, accusant Facebook d’avoir dévoilé à la police une conversation privée de lui avec une mineure de moins de 15 ans.

Il a de nouveau affirmé son attirance pour les jeunes filles, mais... majeures, a-t-il assuré. Le chanteur Jean-Luc Lahaye est revenu vendredi matin sur Europe 1 sur sa mise en examen pour "corruption de mineur" et "détention de fichiers pédopornographiques". Déjà condamné pour des faits similaires en 2007, le chanteur sera jugé le 23 mars prochain par le tribunal correctionnel de Paris pour ces nouveaux faits.

A LIRE AUSSI >> Jean-Luc Lahaye mis en examen pour corruption de mineurs et détention de fichiers pédopornographiques

"Tout est parti du fait que Facebook a envoyé une alerte à la police concernant une conversation privée de moi avec une jeune fille. Elle s’était créé un faux profil, indiquant qu’elle avait 18 ans", a expliqué le chanteur à Jean-Marc Morandini. "Pendant nos échanges, elle m’a envoyé des photos d’elle à caractère sexuel. Je l’ai ensuite rencontrée en avril/mai 2014". C’est là qu’elle aurait fini par tout avouer. "Elle m’a expliqué qu’elle avait menti, qu’elle n’avait que 15 ans. Quand elle m’a envoyé les photos, elle n’avait pas encore 15 ans à quelques semaines près", se justifie Jean-Luc Lahaye afin d’expliquer l'accusation de "détention de fichiers pédopornographiques".

"Je vous ai dit la vérité je le jure"

À la question de Jean-Marc Morandini concernant une possible relation sexuelle avec la mineure, il assure : "jamais". Et d’ajouter : "J’ai une tendance à être attiré par les femmes de 18 à 35 ans plutôt que les femmes de 50 ans, à cause de leur fraîcheur. Mais je n’ai aucune attirance pour les enfants". "Mon matériel a été saisi, mes ordinateurs et téléphones ne contiennent aucune image pédopornographie" a poursuivi le chanteur, assurant qu’il reçoit "des photos à caractère sexuel de la part de ses fans tous les jours aussi bien par courrier que sur Facebook".

"Je n’ai rien fait de mal. C’est simplement mon passé qui me poursuit. L’enquête le prouvera, ce n’est qu’une tempête dans un verre d’eau", s’est défendu Jean-Luc Lahaye, assurant que la jeune fille en question est prête à le prouver. "Elle a écrit une longue lettre à mon avocat où elle y raconte tout. Elle est prête à venir témoigner ainsi que ses parents, afin de me disculper". Et de conclure : "Je me sens un peu humilié et très en colère. Je suis révolté je vous rappelle que je suis président d’une association pour enfant. Je suis poignardé dans ma dignité d’homme. Je vous ai dit toute la vérité, je le jure."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter