Policiers VS Jo Le Pheno : selon son avocat, le rappeur s'est "excusé"

FAITS DIVERS
DirectLCI
FAIT DIVERS - Entendu par la police jeudi après une plainte du ministre de l'Intérieur à la suite d'un clip jugé "anti-flics", le rappeur Jo Le Pheno est sorti de garde à vue dans l'après-midi. Il devrait être prochainement convoqué devant la justice. Son avocat dénonce l'image erronée de son client, qui se serait excusé.

La garde à vue du rappeur Jo Le Pheno, débutée jeudi dans la matinée, a été levée dans l'après-midi. L'homme qui est visé par une plainte du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a été auditionné dans les locaux de la BRDP (Brigade de répression de la délinquance contre la personne). Plusieurs syndicats de police s'étaient insurgés contre les paroles de son clip "Bavure" dans lequel on peut entendre "Où sont les condés ? (...) On va les dompter", "Je pisse sur la justice et la mère du commissaire" ou encore voir le jeune homme cracher sur un véhicule de police. 


Alliance Police Nationale avait dénoncé un clip "appelant au meurtre" et à "la haine anti-flic", SCSI-CFDT et Alternative-CFDT des propos "outrageants". Une colère entendue par la place Beauvau qui avait donc décidé de déposer plainte il y a deux semaines. Selon nos informations, Jo Le Pheno sera prochainement convoqué devant la justice pour provocation publique à la commission d'un crime non suivie d'effet et injure contre l'autorité publique.  

"Pas un mauvais garçon"

Son avocat assure de son côté que le rappeur est "loin d'être un mauvais garçon". "Quand on lui demande 'est-ce que vous êtes conscient que c'est un appel au meurtre ?', il en est désolé et s'en offusque. Il n'avait pas du tout cette intention", fait valoir Me Saïd Harir auprès de LCI. "C'est juste un artiste qui fait du rap, un art à l'origine contestataire". L'avocat assure que le rappeur a "tout de suite retiré le clip sur ses réseaux sociaux lorsqu'il a pris conscience du mauvais buzz". 


"Jo Le Pheno s'est excusé. Il sait que le contexte est difficile pour les policiers en ce moment en matière de terrorisme. Il ne veut pas mettre de l'huile sur le feu, c'est un garçon intelligent", poursuit Me Harir qui met en avant d'autres vidéos du rappeur, "beaucoup moins médiatiques" mais plus apaisées. 


La date de sa convocation par officier de police judiciaire (COPJ) ne nous a pas été communiquée.  Le parquet de Paris n'a pas non plus répondu à nos sollicitations. 

En vidéo

VIDÉO - Un clip "totalement insupportable" pour les syndicats de police

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter