L'agresseur présumé de Pierre-Ambroise Bosse mis en examen

L'agresseur présumé de Pierre-Ambroise Bosse mis en examen

ENQUÊTE - Agé de 24 ans, l'individu est poursuivi pour violences volontaires. Il est soupçonné d'être l'auteur de l'agression dont Pierre-Ambroise Bosse a été victime le 27 août à Gujan-Mestras.

Deux jours après l'annonce par le champion du monde du 800 m Pierre-Ambroise Bosse de son agression le week-end dernier à Gujan-Metras (Gironde), un homme de 24 ans a été mis en examen ce vendredi. Une information judiciaire a également été ouverte contre l'agresseur présumé et "toutes autres personnes que l'information pourrait identifier du chef de violences volontaires". Le procureur de la République de Bordeaux fait aussi savoir que "des réquisitions de placement sous contrôle judiciaire ont été prises contre le mis en examen".

Visiblement ivre au moment des faits, le suspect, connu pour des faits de violences et d'infraction à la législation sur les stupéfiants, est soupçonné d'avoir été l'un des auteurs des violences dont a été victime "PAB". Ce dernier a été contraint d'arrêter sa saison (qui était proche de son terme) et de subir 18 jours d'incapacité totale de travail (ITT).

Lire aussi

"Il a reçu une gifle pour une raison inconnue"

En vidéo

Pierre-Ambroise Bosse dans la Médiasphère

Dans la nuit de samedi à dimanche, vers 4h du matin, l'athlète de 25 ans, révélé au grand public après son exploit le 8 août aux Mondiaux de Londres, a été pris à partie après une séance d'autographes sur le parking du casino de Gujan-Mestras, où il était en vacances et où il a passé une quinzaine d'années. "Alors qu'il repartait en voiture, il a reçu une gifle pour une raison inconnue. Il est alors sorti de son véhicule puis a reçu de nombreux coups au visage donnés par plusieurs personnes", a-t-on appris de source proche de l'enquête, ouverte après une plainte de "PAB".

De son côté, et toujours de source proche de l'enquête, le gardé-à-vue a affirmé aux enquêteurs être "sorti d'un bar proche du casino en compagnie d'un ami et d'une amie la nuit des faits. Il aurait alors reçu un objet sur l'épaule, se serait retourné vers l'envoyeur (ndlr : Pierre-Ambroise Bosse) et lui aurait donné un coup de poing puis poussé au sol. Il a déclaré être parti après ces violences et avoir ignoré qui était la victime au moment des faits".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : comment transformer son pass sanitaire en pass vaccinal ?

Qui était Jean-Jacques Savin, décédé en voulant traverser l'Atlantique à la rame ?

EN DIRECT - Covid-19 : contaminations et hospitalisations en hausse avant l'entrée en vigueur du pass vaccinal

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 21 janvier

A l'hôpital, un quart des patients positifs au Covid-19 ont été admis pour un autre motif

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.