L'humeur de Bachelot : "Avant de susciter les accusations des procureurs de tout poil, ces drames doivent être analysés"

FAITS DIVERS
L'HUMEUR DE BACHELOT - En mémoire de Naomi Musenga et en accord avec le chagrin de ses proches, Roselyne Bachelot propose à l'Igas de prioriser l'analyse des origines du décès avant d'accuser qui ce soit.

L'Inspection générale des affaires sociales a rendu ses conclusions mercredi sur l'affaire de la mort de Naomi Musenga, après que son appel au Samu de Strasbourg ait été moqué par une opératrice. Sans évoquer l'origine du décès, ce rapport indique entre autres que l'attitude de cette dernière serait non conforme aux recommandations de bonnes pratiques et a amené un retard de prise en charge de la jeune femme. Quid des autres éléments de ce rapport ? Quelles leçons tirer de cette affaire ?

Ce jeudi 21 juin 2018, Roselyne Bachelot, dans sa chronique "L'humeur de Bachelot", nous parle du rapport de l'Igas sur le décès de Naomi Musenga. Cette chronique a été diffusée dans La République LCI du 21/06/2018 présentée par Julien Arnaud et Roselyne Bachelot sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 9h, Julien Arnaud sera aux commandes de ce grand talk d’opinion, avec à ses côtés Roselyne Bachelot pour trois heures de débat et de polémique.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La République LCI

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter