L’individu qui a poignardé un jeune homme à Châtelet n’est plus en garde à vue, mais en psychiatrie

L’individu qui a poignardé un jeune homme à Châtelet n’est plus en garde à vue, mais en psychiatrie

DirectLCI
FAIT DIVERS – L’individu qui a tué vendredi soir un jeune homme de 22 ans dans les couloirs du RER parisien a vu sa garde à vue levée, en raison de son état de santé mentale.

On est loin des guerres de bandes qui, durant de longues années, ont ensanglanté les couloirs de la station de RER Châtelet-les-Halles. Selon les sources judiciaires citées par Le Parisien, Andy, 22 ans, a été tué à coups de couteau vendredi soir par un homme qui ne le connaissait ni de près, ni de loin. Les premiers éléments d’enquête indiquent simplement une bousculade ayant précédé le meurtre. On sait à présent que la garde à vue de cet agresseur présumé a été rapidement levée...

 "La garde à vue (GAV) de l’individu mis en cause a été levée vendredi en fin de soirée après examen médical, indique à LCI une source judiciaire. Son état psychiatrique était incompatible avec la GAV. Il a été hospitalisé à l'infirmerie psychiatrique de la préfecture de police. Contrairement à ce qu'a dit la presse à un moment, il n'y a pas de complice ou co-auteur en fuite."

"Nos services sont intervenus avec une extrême rapidité, souligne Stéphane Gouaud, directeur du service Sécurité de la RATP, dans Le Parisien. Nos agents se sont trouvé là et ont très vite pu interpeller cet homme, sur lequel ils ont retrouvé le couteau." Les images filmées par des témoins le montrent en train de justifier son geste en évoquant seulement ladite bousculade. Pour l’heure, le parquet de Paris refuse de confirmer l’identité de l’auteur présumé. La seule information ayant filtré est que l’homme habite à Melun, en Seine-et-Marne.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter