La belle histoire du jour : en préparant un chantier, Renaud le maçon découvre un trésor

FAITS DIVERS
NORMANDIE – Un maçon normand de 26 ans a découvert une trentaine de pièces d'or lors de la préparation d'un chantier dans le Calvados. Il avait déjà fait une découverte similaire trois ans plus tôt.

C'est un maçon qui a littéralement des mains en or. Renaud Bruneau, un normand de 26 ans, a fait une très belle découverte le 15 décembre en préparant un chantier dans l'ancienne mairie de Maisoncelles-sur-Ajon (Calvados), rapporte Ouest-France vendredi.

"En nivelant le sol au râteau, mon apprenti a vu une petite pièce. J'ai regardé vite fait, je lui ai dit laisse tomber, ça doit être 20 centimes de francs. Puis on en a vu une deuxième. C'était un Napoléon ! Là je me suis dit c'est plus important", raconte Renaud Bruneau au quotidien régional.

Près de 300 Louis d'or trouvés en 2011

Avec Quentin, son apprenti de 17 ans, les deux veinards vont finalement déterrer pas moins de 37 pièces d'or au pied d'un mur de cette commune située à une vingtaine de kilomètres de Caen. Le trésor contient essentiellement des Napoléon III frappés entre 1854 et 1868. Encore mieux, deux Napoléon un peu plus ancien, des pièces belges et une vieille pièce romaine, ont aussi été retrouvés. Selon un commissaire-priseur, la valeur de cette trouvaille est estimée à 5.000 euros.

Renaud Bruneau ne fera pas mieux que sa précédente découverte en 2011, presque trois ans plus tôt jour pour jour. Le maçon verni avait alors déterré dans une vieille maison de Caen pas moins de 291 pièces enroulées dans de vieilles lettres. Un véritable trésor puisque ces Louis d'or retrouvés dans un état exceptionnel avaient été mis aux enchères et étaient partis... pour 100.000 euros. Comme le veut la loi, le maçon avait alors empoché la moitié des gains, quand le propriétaire des lieux récupère l'autre moitié. De quoi faire plusieurs heureux.

LIRE AUSSI >> La belle histoire du jour : en promenant leur chien, ils déterrent un trésor... de 10 millions de dollars

Lire et commenter