La mère d'un enfant autiste "humiliée" lors d'un vol Easyjet

FAITS DIVERS
DISCRIMINATION - Une jeune maman accompagnée de son enfant autiste a vécu un vol mouvementé ce jeudi dans un avion de la compagnie EasyJet reliant Londres à Toulouse. Alors que le petit garçon faisait une crise, il aurait été traité de colérique par un steward.

Ce n'est pas la première fois que Kadeja, une puéricultrice toulousaine vivant à Londres, prend l'avion avec son fils autiste âgé de 2 ans et demi. Elle sait que le moindre changement, comme justement les voyages, perturbe énormément les enfants atteints de cette maladie. Mais jusqu'à maintenant, elle n'avait jamais eu de problème.


Prévoyante, elle a même l'habitude de prévenir la compagnie des troubles de son enfant dès qu'elle arrive à l'aéroport. Alors ce jeudi lorsqu'elle monte à bord du vol EasyJet 5333 pour aller voir ses parents à Toulouse, elle ne se doute pas que l'incompréhension du personnel de bord va rendre son périple douloureux.

L'intervention d'un autre passager

"A mon arrivée dans l'avion, j'ai tout de suite senti que le personnel n'était pas très attentif", raconte la passagère. 


Et une vingtaine de minutes avant l'arrivée, le petit garçon a justement une crise. "Sa crise était vraiment très forte. La seule manière de le calmer, ce fut de le prendre dans les bras et de le bercer. Mais un steward est venu me dire de manière très agressive de le remettre immédiatement sur son siège et de l'attacher", confie-t-elle à la Dépêche du Midi.


Elle lui demande alors une sur-ceinture pour garder son enfant sur ses genoux. "Mais il a refusé, poursuit-elle. Il m'a parlé de manière humiliante, m'a dit que j'étais inconsciente, que si Isaac était sur mes genoux et qu'il y avait un problème à l’atterrissage j'allais écraser mon enfant. Il m'a dit que mon fils était colérique et que je n'avais qu'à le calmer. C'était humiliant, il m'a fait pleurer devant tous les passagers, qui étaient très choqués par ce qui se passait. Mais le steward ne voulait rien entendre. Mon enfant hurlait sur son siège, essayait de se détacher, il était en transe."


Il faudra finalement l'intervention d'un autre passager, venu s'asseoir à ses côtés pour l'aider à maintenir le petit garçon, pour que le calme revienne à bord de l'appareil.


Aujourd'hui la jeune femme redoute une seule chose, faire le vol retour avec la même compagnie.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter