Le Bourget : le patron de Gifi braqué dans un taxi pour un butin de plus de 100.000 euros

Le Bourget : le patron de Gifi braqué dans un taxi pour un butin de plus de 100.000 euros

FAIT DIVERS - Trois malfaiteurs ont dérobé plus de 100.000 euros de biens au patron de l'enseigne de décoration Gifi. Philippe Ginestet se trouvait avec sa famille dans un taxi, près de l'aéroport du Bourget, lorsque les voleurs sont passés à l'action.

Philippe Ginestet, le PDG de Gifi, a été victime d’un vol en réunion mercredi soir. L’attaque, révélée par Le Parisien et France Info, s’est déroulée vers 21 heures alors qu’il quittait l’aéroport du Bourget (Seine-Saint-Denis). Le taxi dans lequel il se trouvait avec sa femme et l'un de ses proches s’apprêtait à prendre la bretelle d’accès à l’autoroute A1 vers Paris lorsqu’il a été percuté  par une voiture. 

Le chauffeur du taxi serait alors sorti de son véhicule pour dresser un constat, mais ce sont trois hommes cagoulés qui auraient surgi de l’autre voiture. Valises, ordinateurs, effets personnels et bijoux - dont une montre de luxe - auraient été dérobés à la famille. Un préjudice estimé à plus de 100.000 euros. 

"Ce sont des choses qui arrivent"

Les malfaiteurs, qui selon une source policière n'étaient pas armés, ont ensuite pris la fuite. L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis. Le patron de l’enseigne de décoration, dont le siège social se situe dans le Lot-et-Garonne, semble lui prendre les choses avec philosophie. "Ce sont hélas des choses qui arrivent", a-t-il en effet commenté auprès du quotidien régional Sud Ouest. L'homme explique que lui et ses proches n'ont pas été victimes de violences. Et estime qu'il n'était pas particulièrement ciblé : "Vu le déroulement des faits, la configuration des lieux, cela me paraît impossible que ce fusse ma personne qui était visée". 

La portion d'autoroute qui dessert les aéroports de Roissy-Charles-de-Gaulle et du Bourget est régulièrement le théâtre de vols à la portière. Les voleurs ciblent plus particulièrement les voitures luxueuses dans les embouteillages, ou les étrangers supposés transporter d'importantes sommes en liquide.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : Olivier Véran annonce 47.000 nouveaux cas en 24h

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

EN DIRECT - Marine Le Pen juge le clip de candidature d'Eric Zemmour "passéiste et crépusculaire"

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.