Le fait divers du jour : jalouse, elle détruit une voiture à la hache mais se trompe de cible

FAITS DIVERS
DirectLCI
MEPRISE – Une Doubienne a été condamnée à payer les dégradations commises, par vengeance, sur un véhicule. Elle croyait à tort qu'il s'agissait de celui de sa rivale.

Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour...

La jalousie peut rendre aveugle. Le tribunal de Montbéliard vient de juger une singulière affaire qui remonte au 8 avril dernier, rapporte Le Progrès . A la barre, une habitante du Doubs, âgée de 58 ans qui n'a, semble-t-il, pas supporté la séparation avec son mari.

Persuadée que ce dernier file le parfait amour avec une autre femme, la quinquagénaire s'improvise enquêtrice. Se basant sur un PV reçu par son mari pour une infraction commise dans l'Yonne, l'accusée croit y déceler le département d'origine de sa rivale.

Au couteau et à la hache

Pour en avoir le cœur net, elle décide d’épier son époux. C'est là, devant l’appartement où il réside désormais, qu'elle tombe sur une Mini Cooper immatriculée dans l'Yonne. Dans un premier temps, la Franc-comtoise se contente de déposer sur le pare-brise un message des plus explicites : "Voleuse de mari". Mais une bouteille de vin plus tard, de retour dans le quartier, l'accusée va aller beaucoup plus loin.

Armée d'un couteau et d'une hache, précise le quotidien, elle s'acharne sur le véhicule ainsi que sur celui de son époux. Seulement voilà, la Mini n'est pas la propriété de son ennemie. Il s'agit de la voiture d'une femme qui travaille à proximité. Une méprise qui va coûter cher à l'accusée, condamnée à payer les réparations de la voiture, soit 9.000 euros, plus 2.500 euros au bénéfice du préjudice matériel et 300 euros pour le préjudice moral.
 

Lire et commenter