Un jeune Britannique adepte d'acrobatie urbaine se tue dans le métro parisien

FAITS DIVERS

DRAME - Disciple de parkour (acrobatie urbaine) et du "trainsurfing", qui consiste à grimper sur un train et y rester accroché, un Britannique s’est tué le soir du Nouvel An en essayant de monter sur une rame du métro parisien.

"Beaucoup d’entre vous ont pensé qu’il s’agissait d’une blague. Nous aurions aimé que ce soit le cas. Mais ça ne l’est pas". Sur sa page Facebook, Luke Stones pleure la mort d’un de ses amis, membre comme lui de la troupe Brewman de parkour, une discipline dont les adeptes réalisent des figues acrobatiques en utilisant le mobilier urbain. Le soir du 31 décembre, à 23h20, un "conducteur de la rame (de métro) à quai à Daumesnil (Ligne 6) est interpellé par un jeune lui indiquant qu’une des personnes de son groupe est blessée à la tête et a besoin de secours", détaille la RATP en confirmant une information de 20 Minutes. Pour une raison encore inconnue, "la victime se trouvait entre deux voitures de la rame".

Selon une source policière, le jeune Britannique "tentait de monter sur le toit du métro lorsqu’il est tombé. Il souffrait d’un traumatisme crânien". Prise en charge par le Samu et les pompiers avant d’être évacué, le garçon, identifié par 20 Minutes comme étant Nye Frankie Newman, n’a pas survécu. Quelques jours avant l’accident, il partageait encore ses vidéos de parkour.

Voir aussi

Le "trainsurfing", une pratique risquée

La RATP indique qu’il faisait partie d’un groupe de "trainsurfing" déjà repéré sur la ligne 6 au début du mois de décembre. Elle avait porté plainte pour ces agissements. Le "trainsurfing" consiste à monter sur la rame d’un train lorsque celui-ci est l’arrêt, avant de chercher à rester agripper dessus jusqu’à la station suivante. LCI s'était procuré les images de jeunes gens d'origine anglaise en train de se livrer à cette pratique, sans qu'il soit possible de dire de qui il s'agit (voir ci-dessous). Sur les réseaux sociaux, son équipe de parkour précise que Nye Newman "n’était pas en train de faire du trainsurfing (au moment de l'accident), contrairement à ce que de nombreuses personnes en ont conclu". 

En vidéo

VIDÉO - Des Anglais montent sur le métro parisien au mépris de tout danger

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de l’accident.

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter