Le lactarium de Necker suspend la délivrance de lait maternel après deux décès suspects

DirectLCI
SANTÉ - Le lactarium d'Ile-de-France, situé à l'hôpital Necker, a suspendu dimanche la délivrance de lait maternel à la suite de deux décès suspects de nourrissons.

Le lactarium d'Ile-de France, abrité par l'hôpital Necker à Paris, a suspendu "par précaution" la délivrance de lait maternel à la suite d'une suspicion de contamination par une bactérie appelée Bacillus-Cereus de trois grands prématurés, dont deux sont décédés, a annoncé samedi l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP).


Les trois enfants avaient tous reçu dans leur alimentation du lait maternel délivré par le lactarium de Necker, mais l'AP-HP souligne qu'il "n’est pas possible d’affirmer que ce lait soit à l’origine des contaminations, mais il n’est pas non plus possible de l’exclure à ce stade".



"Aucun nouveau-né n'est actuellement exposé au lait suspecté"

Des analyses sont actuellement en cours pour identifier si des souches communes sont présentes parmi celles ayant contaminé les nouveau-nés. Le résultat devrait être connu au plus tard en fin de semaine prochaine.

Les trois nouveau-nés ont tous reçu du lait d'origine maternelle délivré par le lactarium de Necker. L'AP-HP précise dans un communiqué que " à ce jour, les contrôles microbiologiques effectués sur les laits délivrés [...] ont tous été négatifs".

Avec la décision de suspendre la délivrance de lait issu du lactarium de l'hôpital Necker, "aucun nouveau-né n'est donc actuellement exposé au lait suspecté de pouvoir être à l'origine de la contamination", précise l'AP-HP, qui a eu connaissance de ces contaminations depuis le 6 août.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter