Le mari de la femme retrouvée coupée en deux dans la Loire mis en examen pour meurtre

Le mari de la femme retrouvée coupée en deux dans la Loire mis en examen pour meurtre

FAIT DIVERS – Un homme a été interpellé mardi dernier avant d'être mis en examen pour meurtre à l'issue de sa garde à vue. L'individu est soupçonné d'avoir découpé sa femme avant de la jeter à l'eau.

Le cadavre avait été retrouvé coupé en deux dans deux sacs-poubelles au niveau du barrage de Soulage à Saint-Chamond (Loire) en septembre dernier. L'état de décomposition avancé du corps n'avait pas permis, au départ, de mettre une identité sur la victime. Après autopsie, Jean-Daniel Regnauld, le procureur de la République de Saint-Etienne avait fait savoir qu'il s'agissait d'une femme sans pouvoir, dans un premier temps, donner plus d'éléments. 

Depuis trois mois maintenant, les enquêteurs de police tentaient de retrouver le ou les auteurs de cet horrible meurtre. En début de semaine, ils ont pu mettre un nom sur la victime.  D'origine nigériane, cette femme avait disparu en février 2014. Elle était la maman d'un enfant de trois ans.

Il nie être impliqué

Mardi dernier, les enquêteurs de police ont mis la main sur un suspect qui n'est autre que le mari de la victime. Interpellé et placé en garde à vue, cet homme âgé d'une quarantaine d’années a été interpellé mardi et mis en examen ce jeudi pour le meurtre de son épouse.

Originaire de Sierra Leone, le quadragénaire a été présenté au parquet et incarcéré jeudi. Selon Le Progrès qui a révélé l'information, il nie toute implication dans la mort de sa compagne.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : des signaux "un peu encourageants" sur sa gravité, selon le Dr Fauci

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Présidentielle 2022 : un premier meeting "à risque" pour Eric Zemmour

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.