Le père du terroriste des Champs-Elysées en garde à vue : une interpellation liée à l'absence d'inhumation de son fils ?

FAITS DIVERS

Toute L'info sur

Attentat des Champs-Élysées

INTERPELLATION - Le père du terroriste des Champs-Elysées a été placé en garde à vue, vendredi soir vers 22h30, après avoir menacé dans un commissariat de tuer des policiers et la maire de Noisy-le-Grand. Selon les premiers éléments, il était sous l'emprise de l'alcool au moment des faits . Il n'aurait pas supporté le refus d'inhumation de son fils au cimetière municipal de Chelles.

Vendredi 28 avril, vers 22h30, le père de Karim Cheurfi, le terroriste des Champs-Elysées, a été interpellé au commissariat de Noisy-le-Grand, en Seine-Saint-Denis, alors qu'il disait vouloir tuer des policiers, apprend à LCI une source policière, confirmant les informations de France Info. 

"Il était alcoolisé" nous précise encore notre source. Il aurait également proféré des menaces à l'encontre d'un maire - sans le citer nommément- avant d'être placé en garde à vue. Au soir du 20 avril, son fils Karim Cheurfi, 39 ans, avait ouvert le feu sur des policiers stationnés au niveau du 102, avenue des Champs-Elysées, causant la mort de Xavier Jugelé, avant d'être abattu par des tirs de riposte. 

Selon  RTL, le père de Karim Cheurfi en voudrait à la mairie de Noisy-le-Grand, qui aurait refusé d'inhumer l'assaillant dans son cimetière. Mais contactée par LCI, la municipalité nous précise qu'"aucune demande de dérogation n'a été envoyée aux services de la mairie de Noisy ou à madame la maire directement". Par ailleurs, ajoute-t-on, les entreprises des Pompes Funèbres de la ville n'ont pas non plus été saisies.  

Pas d'autorisation d'inhumation à Chelles

Selon nos informations, la famille du tireur des Champs-Elysées aurait sollicité la ville de Chelles pour inhumer Karim Cheurfi, ville où il était domicilié. Elle se serait renseigné en mairie à ce sujet mais sans encore que cette demande ne soit formalisée, précise l'entourage du maire à LCI. La mairie ajoute que "dans tous les cas", une telle demande sera refusée - "ce que la loi autorise." 

Lors de sa garde à vue au commissariat de Noisy-le-Grand,  le père de Karim Cheurfi à reconnu les faits et s'est excusé. Une perquisition à son domicile n'a rien révélé de suspect, indique une source à LCI. Il devait être déféré samedi soir et présenté à un magistrat du parquet.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter