Le second enfant "blondinet" n'existerait pas : les mensonges et incohérences du suspect de l'affaire Maëlys

FAITS DIVERS
ENQUÊTE - Nordahl L. affirmait qu’un second enfant était entré dans son véhicule avec Maëlys le soir du mariage où la fillette a disparu. Selon Le Dauphiné Libéré, il aurait menti. C'est loin d'être la seule incohérence dans les explications du suspect.

Le soir du mariage, "il était en train de fumer près de son véhicule. Les enfants étaient également à l’extérieur. Deux d'entre eux, qui avaient su qu’il avait des chiens, sont venus vers lui pour les voir. Il a ouvert la porte passager avant, ils sont montés sur la banquette arrière, ils ont regardé s’il y avait des chiens dans le box et sont ressortis". Voilà l’explication que Nordahl L., mis en examen pour l’enlèvement de la petite Maëlys, avait livrée aux enquêteurs pour tenter d’expliquer la présence d’une trace ADN de la fillette disparue dans son Audi A3. 


Une explication qui vient de s’effondrer, selon les informations du Dauphiné Libéré. L'homme aurait menti, le second "enfant blondinet" évoqué n’existant pas. Aucun petit garçon n’avait en effet évoqué spontanément cet épisode durant les premières auditions réalisées par les enquêteurs. Mais les gendarmes avaient procédé à une deuxième vérification après les déclarations de l’homme de 34 ans. "Il aurait été démontré que l’existence de cet enfant est une pure invention du trentenaire car aucun autre enfant n’est monté dans l’Audi A3 du suspect pour voir si ses chiens étaient dans le coffre", révèle le Dauphine Libéré ce vendredi. 

Eléments troublants

Joint par LCI, Me Méraud son avocat, qui avait estimé que la trace retrouvée pouvait également être "le résultat d’un transport ou d'un transfert d'ADN", n’a pas souhaité faire de commentaires sur cette information. Depuis la semaine dernière, son client est au cœur de l’enquête sur la disparition de Maëlys. Outre la trace ADN retrouvée dans son véhicule, un faisceau d’indices convergent vers cet homme qui "a réponse à tout" et nie fermement toute implication. 


Au cours de la soirée durant laquelle Maëlys a disparu, cet ancien maître-chien dans l’armée a notamment reconnu s’être absenté pour, dit-il, changer son short taché de vin. Mais le vêtement sali qu’il aurait jeté dans une poubelle n’a pour l’heure pas été retrouvé. Les petites égratignures sur son genou et son bras ? Du jardinage dans les framboisiers. Une activité que sa mère, entendue par les enquêteurs, ne lui connaissait pourtant pas. 

Un véhicule méticuleusement nettoyé

Enfin, l’homme a nettoyé soigneusement sa voiture au lendemain de la cérémonie. Pas étonnant, selon ses proches, puisqu’il avait prévu de la vendre. "Avec les autres gars de la bande, ils sont fous de voiture. Nous, les filles, on se moque d'eux. Ils sont capables de disserter un moment sur la meilleure cire pour carrosserie ou le produit miracle pour nettoyer des jantes alu", avait même expliqué sa meilleure amie au Parisien. Sauf que ce passionné de voitures semble s’être mélangé dans les produits utilisés pour faire briller son Audi. Selon nos informations, il aurait utilisé du produit pour jantes afin de nettoyer le coffre. De quoi interroger les enquêteurs puisque ce produit particulièrement puissant peut perturber l’odorat des chiens. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Disparition de Maëlys : le dénouement après 6 mois d'enquête

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter