Lens : le policier accusé de pédophilie et viol sur mineur se suicide en prison

Lens : le policier accusé de pédophilie et viol sur mineur se suicide en prison

FAIT DIVERS - Un policier de Lens, placé en détention provisoire depuis fin septembre pour pédophilie et viol sur mineur, s'est suicidé mardi à la prison d’Epinal, a indiqué le procureur de la République, confirmant une information du quotidien La Voix du Nord.

Il avait été interpellé avec sa femme, institutrice, le 27 septembre dans le cadre d’une enquête sur de  nombreux téléchargements d'images pédopornographiques menée par Europol, l’agence européenne spécialisée dans la répression de la criminalité. Agé de 44 ans, ce policier lensois avait alors été écroué à la prison d’Epinal, dans les Vosges, pour "détention et téléchargement d'images à caractère pédo-pornographique et viol sur mineur", tout comme sa femme.

Profitant de l'absence temporaire de son codétenu, parti à la bibliothèque, il s’est suicidé ce mardi par pendaison à son lit, a expliqué vendredi à l'AFP le procureur de la République, confirmant une information de La Voix du Nord. Il a laissé des courriers à sa famille.

Lire aussi

En vidéo

Quel est l'état réel de nos prisons ?

Les enquêteurs s'étaient intéressés à ce policier et à sa femme après qu'un ordinateur du couple eut été identifié à distance pour s'être connecté à maintes reprises à des sites internet spécialisés, avec de nombreux téléchargements d'images pornographiques représentant des mineurs étrangers. Les soupçons de viols concerneraient des faits commis à l'étranger, lors de séjours de "tourisme sexuel".

Sa femme reste mise en examen et, de ce fait, l'information judiciaire confiée à un juge d'instruction de Béthune (Pas-de-Calais) se poursuit.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - 13-Novembre : "Nous sommes des rescapés du Bataclan et des oubliés de l'administration", témoigne un policier

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.