Les corps de deux poilus morts en 1917 découverts dans la Marne

Les corps de deux poilus morts en 1917 découverts dans la Marne

DirectLCI
ARCHÉOLOGIE - Les deux soldats français, originaires du sud-ouest de la France, ont été tués lors des offensives du printemps 1917 au Chemin des Dames. Leurs ossements vont être étudiés par un anthropologue avant d'être restitués à l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre (Onac).

Ils s'appelaient Jean Bourdon et Edmond Trapé et ils sont morts au combat il y a presque 100 ans. Tués en 1917, ces deux poilus de la guerre 14-18 viennent d'être déterrés du champ d'un agriculteur près de Cormicy, au nord de Reims, dans le département de la Marne.

Une fosse commune ?

Il ne s'agit que de restes, mêlés à d'autres ossements dont au moins deux autres personnes, mais ceux-ci ont pu être identifiés par les archéologues grâce aux plaques autour de leur coup. "Leurs plaques indiquent les noms du caporal Jean Bourdon, âgé de 28 ans, et du deuxième classe Edmond Trapé, 35 ans, du 150e régiment d'infanterie, qui sont tombés le 16 avril 1917 au premier jour des batailles du Chemin des Dames", a précisé Yves Desfossés, conservateur régional de l'archéologie en Champagne-Ardenne.

Les deux soldats étaient selon France 3 Champagne-Ardenne originaires du sud-ouest de la France. Et parmi les autres trouvailles déterrées de ce qui pourrait être une fosse commune, un porte-monnaie, des boutons d'uniformes français, des cartouches et des sacs à dos ont également été retrouvés. Les ossements vont désormais être étudiés par un anthropologue, avant d'être restitués à l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre (Onac).

A LIRE AUSSI
>> Soldats inconnus : la Grande guerre inspire un sublime jeu vidéo >> Centenaire de 14-18: "Une carte facile à jouer pour François Hollande" 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter