Dernier adieu à Arthur Noyer, en présence des parents de Maëlys

ENTERREMENT - Les obsèques du caporal Arthur Noyer, victime présumée de Nordahl Lelandais disparue en avril 2017, avant que ses restes ne soient retrouvés plusieurs mois plus tard, ont été célébrés ce vendredi après-midi à la cathédrale de Bourges, dans le Cher.

La cérémonie d'inhumation d'Arthur Noyer, organisée ce vendredi à la cathédrale de Bourges, dans le Cher, était ouverte à tous. La cérémonie a débuté à 14h30 en présence de ses amis militaires du 13e Bataillon de Chasseurs Alpins (BCA) de Chambéry. Ils ont formé une haie d'honneur avant de transporter le cercueil dans la cathédrale, devant ses parents, Didier et Cécile, ainsi que son frère Quentin.


Après de longs mois d’enquête, la justice avait rendu fin juillet le corps du militaire de 24 ans à sa famille. Comme la petite Maëlys, Arthur Noyer est une victime présumée de Nordahl Lelandais - dans le cas de la petite fille, Nordahl Lelandais est poursuivi pour meurtre alors qu'il est pour assassinat dans le dossier Noyer.

Ce jeudi, la famille de Maëlys a soutenu les proches d'Arthur Noyer dans un post Facebook touchant. Jennifer, la maman de la petite fille, a notamment écrit : "Toutes mes pensées vous accompagneront demain (vendredi). Je sais que ce moment sera douloureux mais important pour vous, comme il l’a été pour nous lors des funérailles de notre petite puce. Arthur peut être fier de ses proches". Les obsèques de la fillette s'étaient tenues le 2 juin dernier, à la Tour-du-Pin (Isère). La famille Noyer y était présente en signe de soutien. Les parents de Maëlys étaient aussi présents à Bourges ce vendredi.

Arthur Noyer avait disparu le 12 avril 2017 à la sortie d’une boîte de nuit de Chambéry, en Savoie. Des restes de son crâne avaient été découverts en septembre 2017 par un randonneur à Cruet, sur les hauteurs du col du Marocaz. 


Selon les éléments divulgués par le parquet de Chambéry, Nordahl Lelandais avait reconnu fin mars dernier avoir "spontanément porté des coups" lors d'une "bagarre" ayant entraîné la "chute" mortelle du jeune militaire. Les autres ossements n’avaient été retrouvés qu’en janvier 2018. L'enquête est toujours en cours.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Affaires Maëlys et Arthur Noyer : l’inquiétant Nordahl Lelandais

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter