Les trafiquants transportaient la drogue lors de croisières entre la mer Méditerranée et le Brésil

Les trafiquants transportaient la drogue lors de croisières entre la mer Méditerranée et le Brésil

PROCÈS - Les trafiquants se faisaient passer pour des touristes adeptes des croisières et livraient la drogue au gré de leurs escales entre la mer Méditerranée et l’océan Atlantique. Ils sont jugés à partir de ce lundi à Marseille.

Ils sont 35 à comparaitre depuis ce lundi devant le tribunal correctionnel de Marseille. La justice leur reproche d’avoir transporté du cannabis et de la cocaïne entre le Maroc et le Brésil entre 2012 et 2014. Le réseau de trafiquants niçois empruntait ainsi les lignes transatlantiques de la compagnie Costa Croisières pour se livrer à un véritable commerce triangulaire en échangeant des kilos de cannabis en provenance du Maroc contre de la cocaïne sud-américaine, le tout organisé depuis la France et le Maroc.

Savone - Casablanca - Rio

Lire aussi

Pendant deux ans, les trafiquants ont utilisé ce parcours de croisière entre l'Europe, l'Afrique du Nord et l'Amérique du Sud, comme route commerciale pour leur trafic de drogue. 27 hommes et 8 femmes sont impliqués, une vingtaine d’entre eux servaient de "mules" quand le reste organisait le trafic.

Les "mules", âgées pour la plupart d'une vingtaine d'année, habitaient en majorité dans les quartiers populaires de Nice. Les chefs du réseau leur offraient ainsi la traversée tous frais payé et leur promettaient jusqu’à 15.000 euros en échange du transport de la drogue. Ils embarquaient depuis Savone en Italie dans des bateaux Costa en direction du Maroc. Arrivés à Casablanca, les "mules" récupéraient la résine de cannabis dans un appartement puis repartaient avec plusieurs kilos scotchés sur leur torse. Enfin, lorsque les trafiquants arrivaient au Brésil, ils livraient la marchandise en échange de cocaïne qu'ils devaient cette fois livrer en France.

À la tête du réseau, deux hommes bien connus des services de police

En vidéo

Top 5 des méthodes pour transporter de la drogue (discrètement)

Pendant près de deux ans, plusieurs voyages seront ainsi effectués sans éveiller les soupçons de la police. Mais à l'été 2013, un peu par hasard, la police française se met sur la piste des trafiquants alors qu'elle enquête sur un meurtre commis au Cannet dans les Alpes-Maritimes. Après neuf mois d'investigations, les policiers finissent par arrêter au large des îles Canaries, une dizaine de personnes. 25 kilos de cocaïne seront saisis.

À la tête du réseau, deux hommes bien connus des services de police : Victor S. et Karim M., qui organisait son petit commerce triangulaire depuis le Maroc. Actuellement en cavale, il fait l'objet d'un mandat d'arrêt international. Certains des prévenus encourent désormais jusqu'à 20 ans de prison. Le procès devrait se tenir jusqu'au 9 juin.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

Le permis à points est-il sans effet sur la mortalité routière ?

Texas : trois enfants abandonnés dans une "maison de l'horreur" avec le cadavre de leur frère

Ces propositions qu'Eric Zemmour emprunte au programme 2017 de François Fillon

Femme de ménage, j’ai plusieurs employeurs, lequel me versera l'aide de 100 euros ? Le 20H vous répond

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.