Lille : six interpellations après la vandalisation de boucheries et poissonneries par des militants vegan

Lille : six interpellations après la vandalisation de boucheries et poissonneries par des militants vegan

DirectLCI
FAIT DIVERS - Six personnes ont été interpellées mardi dans le cadre de l'enquête sur la vandalisation de neuf commerces dans la métropole lilloise par des militants vegan présumés.

Coup de filet dans "le milieu" vegan ? Six personnes ont en tout cas été interpellées dans le cadre de l’enquête sur la vandalisation de neuf commerces, dont des boucheries et des poissonneries, ces derniers mois dans la région lilloise. Des militants de la cause vegan sont soupçonnés d'être à l'origine de ces attaques. 


En mai, une boucherie du centre-ville de Lille avait été vandalisée et taguée avec les mots "stop au spécisme". La maire socialiste Martine Aubry avait fait part de sa "consternation" et la ville s'était constituée partie civile. Le spécisme (du latin "species", l'espèce) est une idéologie qui postule une hiérarchie entre les espèces, notamment entre l'être humain et les animaux.

En vidéo

Vegans : immersion parmi les ultras

"Stop au spécisme"

D’autres actes de vandalisme avaient été commis contre des commerces de bouche ou des restaurants ces quatre derniers mois, principalement à Lille, mais aussi à Lesquin, Villeneuve-d'Ascq et Wambrechies. Avec la plupart du temps cette même signature : "stop au spécisme".


Mardi, six personnes ont été arrêtées et placées en garde à vue. L’une d’entre elles, soupçonnées de trois faits, devrait être déférée et poursuivie pour "dégradations et vols en réunion", a indiqué une source judiciaire à LCI. Les cinq autres gardes à vue pourraient être levées.  La Sûreté urbaine (SU) de Lille est en charge de l'enquête. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter