Lille : un SDF écope d'une amende de 200 euros dans le métro

FAITS DIVERS

CONTROVERSE - La pratique interroge et choque. L'association Une touche d'Espoir a publié lundi la photo d'une contravention de 200 euros donnée à un SDF par la société des transports en commun lilloise. Son tort ? S'être installé au bas d’un escalator de la station de métro de la gare Lille-Flandres.

Pour Transpole, la règle, c’est la règle. Un point c’est tout. Un sans-abri a ainsi reçu, de la part de la société des transports en commun lilloise, une amende de 200 euros pour s’être installé au bas d’un escalator de la station de métro de la gare Lille-Flandres, rapporte La Voix du Nord

Des bénévoles de l’association Une touche d’Espoir, qui faisaient une maraude en centre-ville dimanche, ont fait sa rencontre. Choqués par son histoire, ils ont publié lundi une photo de sa contravention sur les réseaux sociaux, qui a déjà été partagée plus de 1600 fois.

"Il nous a sorti l’amende de sa poche, apparemment il en avait déjà reçu d’autres. Est-ce une pratique courante ou un excès de zèle ?", s’interroge un bénévole de l’association auprès de  La Voix du Nord. Dans sa publication Facebook, Une touche d'Espoir s'insurge d'autre part de l'injustice de cette méthode. "Imaginons qu'un sans-abri retrouve une situation et un emploi demain, il aura à assumer le recouvrement de ces sommes par la société Transpole ou le Trésor public. La promesse d'une difficulté accrue à sortir de sa précarité. La promesse qu'on prolongera sa pauvreté même s'il a les moyens d'en sortir", commente-t-elle.

Lire aussi

En vidéo

REPORTAGE - Des SDF renouent avec l'hygiène grâce à Mobil'douche

 De son côté, Transpole a répondu que ses agents étaient là pour veiller au respect du règlement et que parmi les dispositions "figure l’interdiction de pratiquer toute forme de mendicité dans l’enceinte des transports guidés de voyageurs". "Toute personne contrevenant à cette disposition s’expose à une amende prévue pour les contraventions de 4e classe (décret nº2016-541 du 3 mai 2016)."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter