Un couple accuse son compteur Linky d'être à l'origine de l'incendie de sa maison

Un couple accuse son compteur Linky d'être à l'origine de l'incendie de sa maison

DirectLCI
FAIT DIVERS - Un couple de Bièvres, dans l'Essonne, accuse son compteur Linky d'avoir causé un incendie qui a partiellement détruit leur maison. Le couple est désormais engagé dans une bataille administrative et cherche à mettre en cause la responsabilité d'Enedis, l'entreprise qui fait installer ces compteurs.

Le 2 novembre dernier, peu après minuit, Régis Morel constate que le courant vient de se couper à son domicile à Bièvres, en Essonne. Le père de famille descend alors immédiatement au garage et observe "un crépitement d'arcs électriques extrêmement violents dans le compteur Linky". Il coupe alors le disjoncteur mais le compteur prend feu au bout de deux minutes, toujours selon son témoignage.


Dans la panique, il quitte immédiatement sa maison avec sa femme et son jeune fils et prévient les secours alors que l'incendie prend dans son garage. Les pompiers arrivent rapidement et parviennent à circonscrire le feu. Le garage et son contenu partent en fumée, de même que la cuisine et une partie de la toiture.


Très remonté, le couple charge Enedis (ex-ERDF) et critique sa gestion du dossier. Selon eux, la société chercherait à "mettre en cause le prestataire ayant installé le compteur". Pour le moment rien, hormis le témoignage du couple, ne permet de confirmer avec certitude la cause du départ du feu, ni d'incriminer le compteur Linky installé le 20 septembre dernier. 


Interrogée par Le Parisien, la société Enedis assure que son compteur n'est pas responsable de l'incendie : "Le matériel est testé en laboratoire et un incendie électrique peut avoir de nombreuses origines". La société ajoute que les compteurs sont posés par "des techniciens habilités ayant reçu une formation spécifique".

Les propriétaires sont pour le moment en attente d'une expertise complémentaire, ce qui repousse à un délai indéterminé les travaux de réhabilitation du domicile. Le couple a par ailleurs demandé à Enedis d'installer un compteur de chantier pour pouvoir chauffer et "préserver l'état du reste de la maison" mais doit attendre le 6 décembre pour "simplement organiser une visite" des lieux (la demande a été faite le 13 novembre dernier).


Installé depuis deux ans dans près de 7 millions de foyers, le compteur Linky est loin de faire l'uninimité. Plusieurs maires et associations avaient déjà craint que ces compteurs intelligents ne soient dangereux pour la santé. 


Face à la polémique, l'Agence de sécurité sanitaire (Anses) avait rendu un rapport qui jugeait très faible "la probabilité que l’exposition aux champs électromagnétiques émis, aussi bien pour les compteurs communicants radioélectriques que pour les autres (CPL), puisse engendrer des effets sanitaires à court ou long terme".

Plus d'articles

Sur le même sujet