Le chauffard s'enfuit à pied... avant d'être rattrapé par les gendarmes "marathoniens"

Le chauffard s'enfuit à pied... avant d'être rattrapé par les gendarmes "marathoniens"

DirectLCI
LOIRE-ATLANTIQUE - Lundi, après avoir refusé de s'arrêter lors d'un contrôle routier et abandonné sa voiture pour tenter de s'échapper à pied, un individu n'est pas parvenu à semer les militaires qui le pourchassaient. Et pour cause : ces deux gendarmes de Saint-Brevin sont capables de courir 42 km en moins de 3 heures.

L'histoire est savoureuse et partagée par la Gendarmerie nationale via son compte Facebook. En début de semaine, un individu a eu la mauvaise idée de ne pas s'arrêter lorsque des gendarmes de la Brigade de Saint-Brevin effectuaient un contrôle sur cette commune de Loire-Atlantique. Face à ce refus d'obtempérer, une course-poursuite s'engage, le conducteur "frôlant l'un des militaires avant de prendre la fuite sur plusieurs kilomètres. À partir de là, il met, à plusieurs reprises, les autres usagers et les militaires en danger", raconte la Gendarmerie nationale.

Au bout de quelques minutes, le chauffard se retrouve bloqué dans un petit chemin, obligé d'abandonner là son véhicule et de tenter de semer les gendarmes à pied. L'homme prend les jambes à son cou sur près de 800 mètres. Du gâteau pour les deux militaires qui le rattrapent... sans doute sans trop forcer : "ils sont tous les 2 passionnés de course à pieds et marathoniens descendant sous la barre des 2h45 sur la distance." Le conducteur de la voiture finira cette séance de running improvisée en garde à vue pour ce refus d'obtempérer,mais aussi à cause d'un défaut d'assurance, défaut de permis de conduire, conduite sous l'emprise de stupéfiant et  rébellion. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter