Loiret : le Portugal veut des explications après la mort du Franco-Portugais tué par la police

Loiret : le Portugal veut des explications après la mort du Franco-Portugais tué par la police

DirectLCI
POLICE - Le gouvernement portugais a demandé des explications aux autorités françaises après que des policiers ont abattu un Franco-Portugais qui leur fonçait dessus en voiture, le 19 août dans le Loiret.

Le 19 août à Châlette-sur-Loing, dans le Loiret, Luis Bico est décédé des suites de ses blessures, après avoir été touché par les balles de policiers. Ils étaient venus l’interpeller à son domicile, après avoir appris que l’homme de 47 ans, connu pour des troubles psychiatriques, s’était montré menaçant en centre-ville en exhibant notamment un couteau devant un passant.


A l’arrivée des policiers, l’homme s’était réfugié dans sa voiture, menaçant de tuer les agents en montrant à nouveau son couteau. Il leur avait alors foncé dessus, les obligeant à utiliser leurs armes pour l’arrêter.

Suite à cette intervention, "des instructions ont été données au consul général à Paris dans le but d’obtenir tous les éclaircissements sur les faits qui se sont produits et les circonstances qui ont justifié l’action de la police", a annoncé le ministère portugais des Affaires étrangères, relayé par l'AFP. "Etant donné qu’il s’agit d’un citoyen ayant la double nationalité et des circonstances dans lesquelles le décès a eu lieu, cette demande d’information est une procédure normale", a-t-il ajouté.


La piste terroriste avait rapidement été écartée au moment des constatations et le parquet de Montargis avait saisi l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) pour savoir si les policiers avaient bien ouvert le feu dans les conditions prévues par la nouvelle loi sur l'usage des armes. La vidéo de l'intervention avait largement été diffusée sur les réseaux sociaux.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter