Bretagne : un banquier licencié pour avoir signé un chèque à la place d'un client handicapé

Bretagne : un banquier licencié pour avoir signé un chèque à la place d'un client handicapé

FAUTE PROFESSIONNELLE - En mars dernier à Lorient, un homme tétraplégique a demandé l’aide d’un conseiller bancaire pour signer un chèque. Ce dernier a été licencié, son employeur l'estimant coupable d'un "véritable manquement à la réglementation bancaire de base".

Le 3 mars dernier, un homme se présente dans une agence du Crédit coopératif à Lorient pour ouvrir un compte. Jusque-là, rien d’anormal. Sauf que, comme le précise Ouest-France qui révèle cette information, cet homme est tétraplégique.

Or, l’ouverture d’un compte nécessite la signature d’un chèque. Impossible évidemment pour cet homme qui n’a pas l’usage de ses mains.

Alors qu’aucun cadre n’est présent dans la banque, l’employé auquel il a affaire accepte de signer le chèque.

Lire aussi

Une erreur

Si cette action ne porte préjudice ni à son employeur, ni à au client, comme le précise Ouest-France, le jeune banquier, qui se dit lui-même "un peu trop sensible" selon le quotidien régional, s'est aussitôt rendu compte de son erreur.

Le client, lui, a immédiatement envoyé un courrier à l’établissement pour clarifier les choses, expliquant qu’il avait "lourdement insisté pour que le conseiller lui signe le chèque" et qu’en aucun cas, il n’y avait eu "abus de faiblesse ou escroquerie". Pour corroborer ses dires, il indique même dans ce courrier que le banquier a déchiré le chèque.

Lire aussi

Faute professionnelle

Courrier ou pas, le conseiller clientèle est licencié début juin. Selon la direction de la banque, il y a eu "un véritable manquement à la règlementation bancaire de base".

Le Crédit coopératif qui prône la solidarité avec le monde du handicap aurait-elle troqué son costume de bon samaritain ? 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

EN DIRECT - Tensions à Jérusalem, frappes sur la bande de Gaza : Washington condamne "une escalade inacceptable"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Mort de Michel Fourniret : "Il était incapable de donner des informations", réagit le père d'Estelle Mouzin

Gironde : un policier attaqué au couteau, l'assaillante est décédée

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.