Lot-et-Garonne : quatre corps retrouvés dans une maison incendiée après "un possible drame conjugal"

Lot-et-Garonne : quatre corps retrouvés dans une maison incendiée après "un possible drame conjugal"

FAITS DIVERS
DirectLCI
INCENDIE – Quatre corps ont été retrouvés dans les décombres de la maison qui s'est embrasée vendredi matin avant l'aube dans le village de Bazens. Le parquet d'Agen juge l'accident "peu probable" et évoque "un possible drame conjugal".

Terrible drame dans le Lot-et-Garonne. Quatre corps carbonisés ont été retrouvés dans les décombres d'une maison en bois qui s'était embrasée vendredi matin, dans le village de Bazens. L'un "semble correspondre à un adulte, l'autre à un enfant, sans qu'il soit possible, à ce stade de l'enquête, de les identifier et de déterminer les causes de la mort", avait indiqué vendredi le parquet d'Agen après la découverte des deux premiers.


"Au cours de la soirée, un troisième, puis un quatrième corps étaient découverts sur les lieux. Il apparaissait ainsi que les corps de deux adultes et de deux enfants avaient pu être extraits des décombres", a-t-il ajouté ce samedi. Pour les enquêteurs, l'origine accidentelle de l'incendie est "peu probable". La piste "d'un possible drame conjugal" est étudiée. 

Le père en arrêt maladie depuis une semaine

Dans le hangar situé à proximité de la maison, deux bidons d'essence dont l'un renversé et un poêle à pétrole ont été retrouvés. Les trois véhicules du couple étaient par ailleurs garées devant le domicile. Le père, moniteur de sport à la maison d'arrêt d'Eysses, était en arrêt maladie depuis une semaine. La mère était responsable du bassin de la piscine de Nérac. Les enfants, âgés de 8 et 10 ans, n'avaient pas été amenés à l'école vendredi. 


Après l'alerte donnée à l'aube vendredi, une trentaine de pompiers avaient été mobilisés pour éteindre les flammes qui ont entièrement ravagé la maison, isolée et proche de la forêt. L'identification des corps, très dégradés, est en cours. Les résultats des autopsies qui seront pratiquées en début de semaine devraient permettre d'éclairer l'enquête et de déterminer les causes exactes de la mort. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter