Lot : un Britannique suspecté de pédophilie arrêté "par hasard" après un accident de la route

Lot : un Britannique suspecté de pédophilie arrêté "par hasard" après un accident de la route

FAITS DIVERS
DirectLCI
FAIT DIVERS - Un homme d'une quarantaine d'années, recherché en Grande-Bretagne dans une affaire de pédophilie, a été arrêté ce dimanche par hasard à Pontcirq, dans le Lot. Il venait d'avoir un accident de la route.

Il était l'une des personnes les plus recherchées de Grande-Bretagne pour une affaire de pédophilie. Il a finalement été arrêté "par hasard" lors d'un accident de la route dans le Lot, a appris jeudi l'AFP auprès de la police française et de l'agence criminelle contre le crime britannique (NCA). L'homme, un certain Stephen Carruthers selon la NCA, se serait "mis au vert dans un hameau" du département.


"A la suite d'un accident de la route survenu dimanche matin à Pontcirq, à environ une trentaine de kilomètres de Cahors, un ressortissant britannique âgé de 43 ans est transporté par les pompiers à l'hôpital de Cahors", a expliqué à l'agence de presse Véronique Jacob, commissaire de police à Cahors. L'homme souffrait alors de "plusieurs traumatismes". "Les personnels des urgences tente alors  de localiser où il réside exactement afin d'alerter ses proches, mais sans succès. Bien qu'il détient un passeport sur lui, le document "crépite", précise la commissaire.

Il est dans le top 10 des plus grands criminels pédophilesVéronique Jacob, commissaire de police à Cahors

L'homme a finalement reconnu à l'hôpital sa véritable identité. Ainsi, "des policiers ont gardé sa chambre pendant 2 jours, avant de l'amener au commissariat de Cahors où nos collègues de la PJ d'Agen l'ont récupéré", explique Véronique Jacob. Selon elle, il fait partie du "top 10 des plus grands criminels pédophiles". Il est notamment poursuivi pour avoir pris des photos à caractère sexuel d'enfants. Au total, les enquêteurs britanniques avaient retrouvé dans son ordinateur 5.332 images. 


Comme le précise une source judiciaire à l'AFP, il a ensuite été présenté au parquet général d'Agen, qui a délivré un mandat de dépôt à son encontre dans le cadre du mandat d'arrêt européen délivré par la justice britannique.  Arrêté une première fois dans son pays en 2014, il avait été laissé en liberté sous contrôle judiciaire. Mais il ne s'était ensuite jamais présenté à la justice. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter