Luc Besson à nouveau dans le viseur de la justice

FAITS DIVERS
GROS SOUS – EuropaCorp, le studio de cinéma de Luc Besson, est visé par deux enquêtes préliminaires. Ce n'est pas la première fois que le réalisateur et producteur français, qui a fondé la Cité du cinéma, se retrouve dans le collimateur de la justice.

Nouvelle déconvenue pour Luc Besson. Le parquet de Paris a ouvert deux enquêtes préliminaires, notamment pour "abus de pouvoir", "abus de biens sociaux" et "recel d'abus de biens sociaux", après une plainte contre X et un signalement des commissaires aux comptes, selon BFM Business . Dans le collimateur : le studio EuropaCorp, créé et présidé par le producteur français.

Des montages financiers

Le réalisateur des films à succès "Le Grand Bleu", "Léon" ou encore plus récemment le carton "Lucy", est accusé d'avoir lésé les actionnaires minoritaires lors du rachat sur-valorisé en 2013 de la société, Blue Event, chargée de l'organisation d'événements, et pourtant déficitaire, dont il est également actionnaire. Car les montages financiers, complexes, auraient permis de favoriser le producteur de 55 ans, 481ème fortune de France selon le classement Challenge .

L'avenir de ces poursuites est incertain. Le parquet de Paris pourrait classer l'affaire sans suite, la renvoyer vers le tribunal ou ouvrir une enquête confiée à un juge d'instruction. Entre les défauts techniques, les coûts faramineux, et le peu de grands tournages internationaux, les déboires de la Cité du Cinéma à Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, pôle cinématographique que Luc Besson rêvait en Hollywood à la française, s'accumulent.

EN SAVOIR + >> "Dumb & Dumber De" : les affiches qui parodient "Lucy" de Luc Besson

Et les ennuis judiciaires se succèdent. EuropaCorp a été condamnée fin octobre par la commission des sanctions de l'Autorité des marchés financiers à payer une amende de 200.000 euros pour avoir donné des informations imprécises à ses investisseurs. En décembre 2013, le parquet de Paris ouvrait une enquête préliminaire sur les conditions de financement de son "Hollywood-sur-Seine" . Les magistrats évoquaient alors des faits susceptibles d'être qualifiés de "délit de détournement de fonds publics et de recel de ce délit".

Si Luc Besson avait l'habitude de faire la une des rubriques culture, son thriller futuriste "Lucy" est le plus gros succès du cinéma français à l'étranger avec 52,1 millions d'entrées dans le monde, le prodige du septième art pourrait continuer, dans un autre registre, à faire les gros titres.

EN SAVOIR +
>> "Lucy 2" avec Scarlett Johansson ? Luc Besson dit non... pour l'instant
>> Avant "Lucy", le Top 10 de Luc Besson au box-office français
>> Scarlett Johansson : "Luc Besson est un visionnaire et un passionné"

Lire et commenter