Lycéen mortellement poignardé : la jeune femme qui accompagnait la victime également placée en garde à vue

Lycéen mortellement poignardé : la jeune femme qui accompagnait la victime également placée en garde à vue

DirectLCI
ENQUÊTE – L’enquête se poursuit pour retrouver le responsable du meurtre d’un adolescent de 17 ans, survenu dans un parc de la Marne, samedi 2 juin. Après le placement en garde à vue d’un mineur, soupçonné d’être l’agresseur, une deuxième personne a été interpellée et mise en garde à vue. Le procureur devait tenir une conférence de presse mercredi soir.

Les enquêteurs tentent toujours de comprendre le drame survenu samedi 2 juin à Mourmelon-le-Grand, dans la Marne - le meurtre par arme blanche d’un adolescent de 17 ans. Deux personnes, toutes deux mineurs, sont actuellement en garde à vue, a annoncé ce mardi soir le procureur de Chalons-en-Champagne, dans un communiqué. Il s'agit de l'agresseur présumé ainsi que de la jeune femme qui accompagnait la victime au moment de l'agression.

Retour sur les faits. Ce samedi après-midi, à Mourmelon, une petite ville entre Reims et Châlons-en-Champagn, Kevin C., un adolescent de 17 ans, se promène dans un parc avec une amie. La jeune fille en question a expliqué aux enquêteurs qu'"un échange de regards ne (s'est) pas bien (passé)" avec un autre garçon et que ce dernier "aurait essayé de prendre (son) sac à main". L'altercation aurait alors pris de l'ampleur jusqu'à ce que l'agresseur présumé poignarde avec un couteau l'adolescent "dans le dos" une vingtaine de fois. Kevin C. décède peu après.


"L'autopsie réalisée sur le corps du défunt Kévin C. a permis de retrouver de nombreuses lésions par arme blanche", a confirmé le parquet. Selon les médecins légistes, cela témoigne "d'un acharnement inhabituel, à l'origine de son décès".

Suite à cette agression jugée particulièrement violente, le portrait-robot de l'agresseur présumé est diffusé par la gendarmerie de la Marne. Un jeune homme, "âgé de 17 ans", est interpellé lundi en fin d'après-midi. "Des éléments intéressant l'enquête ont été découverts lors de la perquisition menée à son domicile" de Mourmelon, a rapidement révélé le parquet. 


Nouveau rebondissement mardi : la jeune femme qui accompagnait la victime le jour du meurtre a, elle aussi, été placée en garde à vue en début d'après-midi. " D'importantes contradictions entre son témoignage initial et des éléments révélés par les investigations ont justifié cette mesure", précise le parquet. Mercredi matin, les deux garde à vue se poursuivaient.  Selon le Parisien de mercredi, le jeune homme interpellé était l'ancien petit ami de la jeune fille qui accompagnait la victime au moment des faits samedi 2 juin. 


Sur la base des éléments déjà recueillis et au regard de la nature criminelle des faits donnant compétence exclusive aux juges d'instruction du pôle criminel de Reims, le procureur de la République de Châlons-en-Champagne a décidé de se dessaisir de la procédure au profit du parquet de Reims.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter