Lyon : un père en garde à vue après avoir séquestré les agresseurs de son fils

Lyon : un père en garde à vue après avoir séquestré les agresseurs de son fils

VENGEANCE – Une père de famille qui avait retrouvé les deux jeunes ayant dépouillé son fils a été placé en garde à vue. Les méthodes qu’il a employées pourraient lui valoir de sérieux ennuis judiciaires.

Il a voulu se faire justice, il a fini en garde à vue. Un père de famille ayant mené sa propre enquête pour retrouver les voleurs de son fils est entendu par les policiers, relate Le Progrès. Tout commence le 24 août dans le 2e arrondissement de Lyon (Rhône). 

Un adolescent est agressé par deux autres jeunes qui lui volent son portable. Mais les voleurs ne  s’arrêtent pas là. Ils auraient contraint leur victime à enlever ses vêtements pour leur donner et se rhabiller avec les leurs, explique le journal.

Placé en garde à vue avec deux amis

Lorsque le fils raconte à son père l’agression, ce dernier voit rouge et décide de retrouver les jeunes malfrats. Cinq jours plus tard, le père repère l’un d'eux, le fait monter de force dans son véhicule, le secoue et le gifle. Apeuré, l’adolescent finit par livrer le lieu où se trouve son complice. 

Le père appelle alors en renfort deux amis qui vont cueillir l’autre jeune dans un hôtel de Perrache avant de conduire manu militari le duo d’agresseurs présumés au commissariat. Résultat : les deux adolescents finissent par être relâchés, le père et ses deux amis sont eux placés en garde à vue. Ils pourraient être poursuivis pour enlèvement, séquestration et violences. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Covid-19 : "Il ne faut pas qu'il y ait de réticence avec le Moderna", plaide le Dr. Jean-Paul Hamon pour cette campagne de rappel

Vaccin : au bout de combien de temps mon pass sanitaire est-il actif après la 3e dose de rappel ?

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Vaccination : le gouvernement réactive le numéro "coupe-file" pour les personnes âgées

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.