Maine-et-Loire : un père de famille soupçonné d'avoir porté des coups mortels à son ex-femme devant ses enfants

Maine-et-Loire : un père de famille soupçonné d'avoir porté des coups mortels à son ex-femme devant ses enfants
FAITS DIVERS
DirectLCI
FAIT DIVERS - Un homme âgé de 31 ans s'est constitué prisonnier au commissariat de Nantes (Loire-Atlantique) mardi soir en indiquant avoir frappé son ex-femme mortellement. Il était toujours en garde à vue ce mercredi.

Les circonstances du drame sont encore floues. Mais l'issue est dramatique. Mardi soir, une jeune femme née en 1987 est décédée à la suite des coups portés par son ex-mari, 31 ans, à son domicile de La Plaine (Maine-et-Loire). 


Selon les premiers éléments de l'enquête, les violences auraient été commises manu militari, sans l'aide d'une arme ou d'un objet contondant, après une dispute entre les deux trentenaires. Les enfants du couple, âgés de 6 ans et 17 mois, étaient présents au moment de l'altercation. 

Pas conscience du décès au moment de la fuite ?

"Le suspect a ensuite quitté le domicile avec ses deux enfants puis il a appelé sa mère pour lui dire qu'il avait frappé son ex-compagne sans indiquer que celle-ci était décédée. D'ailleurs, il n'est pas établi à ce stade qu'il avait conscience du décès de celle-ci au moment de sa fuite, indique une source proche du dossier ce mercredi à LCI. C'est la mère du suspect qui a alerté les gendarmes de ces faits". 


Arrivés sur place peu après avoir été contactés, les militaires ont retrouvé le corps sans vie de la jeune femme. Le suspect, lui, s'est rendu spontanément au commissariat de Nantes (Loire-Atlantique), un peu plus tard dans la soirée, aux alentours de 20 heures. 

En vidéo

Violences conjugales : témoignages de victimes

Toujours entendu par les enquêteurs

Placé en garde à vue mardi soir, l'individu répondait toujours aux questions des enquêteurs ce mercredi après-midi. Les enfants, eux, ont été pris en charge. 


Joint par LCI, le parquet de Saumur n'a pas souhaité faire de commentaire sur cette affaire. Il devrait être dessaisi dans les prochaines heures au profit du parquet d'Angers, compétent en matière criminelle. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter