Maison d’arrêt de Dijon : la prise d'otage est terminée

Maison d’arrêt de Dijon : la prise d'otage est terminée

PRISON - Un détenu a été pris en otage un surveillant, vendredi 4 novembre, dans l'établissement pénitentiaire de Dijon. Selon nos informations, il a été libéré sans qu'il y ait de blessé.

A 18h20, ce vendredi, un surveillant a été pris en otage par un détenu, armé d'un couteau, au sein de la Maison d’arrêt de Dijon (Côte-d'Or). Le membre de l'administration pénitentiaire a finalement été libéré aux alentours de 22 heures, a-t-on appris. 

Cette prise d'otage "pourrait être liée à une demande de transfèrement vers un autre établissement pénitentiaire", a indiqué une source proche du dossier à l'AFP. 

"La prise d'otage est terminée. Le détenu s'est rendu et notre collègue est sain et sauf grâce à la médiation des Eris (Equipes régionales d'intervention et de sécurité, chargées de rétablir et maintenir l'ordre en cas de mouvements collectifs ou individuels de personnes détenues)", nous a confirmé une source sur place. Le surveillant a été pris en charge par une cellule médico-psychologique.

Après sa reddition vers 21h50, le détenu a été placé en garde à vue, a annoncé le ministère de la Justice. 

En vidéo

La prise d'otage à la maison d'arrêt de Dijon est terminée, selon le syndicat FO pénitentiaire

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : "103%" de vaccinés à Paris, la preuve d'un "trucage" des chiffres ?

VIDÉO - Covid-19 : le relâchement des gestes barrière fait des ravages au Royaume-Uni

Refoulés à cause d'un faux pass sanitaire, ils tirent sur une discothèque et blessent un client

Biélorussie : l’ambassadeur de France forcé de quitter le pays

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.