Maladie inconnue : 31 salariés d’une entreprise de pommes de terre hospitalisés dans le Nord

Maladie inconnue : 31 salariés d’une entreprise de pommes de terre hospitalisés dans le Nord

FAITS DIVERS
DirectLCI
ÉNIGME - Une mystérieuse maladie touche des salariés d'une entreprise belge de transformation de pommes de terre. Si la cause de leur syndrome reste encore inconnue, vingt personnes ont pu rentrer à leur domicile.

C'est un scénario digne de la série Docteur House. Trente-et-un salariés d'une entreprise belge ont été hospitalisés ce jeudi à Armentières (Nord), en raison d'un syndrome infectieux … inconnu. L'entreprise en question, Clarebout Potatoes, se trouve à quelques kilomètres de là, à Nieuwkerke, de l'autre côté de la frontière. Elle est spécialisée dans la production de surgelés, à base de pommes de terre.


"Il y en a certainement plus qui sont touchées, car d'autres personnes sont allées voir leur propre médecin", alerte le porte-parole de l'agence de soin et de santé du gouvernement flamand, à nos confrères de France Info. Les salariés présentent de la fièvre mais pour le moment, leur pathologie n'a pas été identifiée. "Les salariés sont assez malades pendant une courte durée, deux à trois jours, puis ils guérissent. Pour l'instant, nous ne savons pas quelle maladie ils ont", détaille Joris Moonsens.

Les deux tiers de malades ont pu rentrer chez eux

La grande majorité des patients ont été renvoyés chez eux, avec une simple prescription d'antalgiques et d'antyrétiques (médicaments pour stopper la fièvre), selon la Voix du Nord


Pour le moment seuls des salariés, chargés de laver et trier des pommes de terre, ont été touchés mais "des mesures d’isolements ont été prises pour les patients qui côtoient des personnes fragiles". Un soignant de l'hopital raconte également que les personnes qui ont quitté l'hôpital doivent porter un masque respiratoire par mesure de précautions.

Des analyses en cours

Du côté de l'employeur, on tente de minimiser l'ampleur de l'infection. "Depuis lundi, on a constaté une augmentation de syndromes grippaux. On ne peut pas encore le confirmer, mais la probabilité est très grande pour que ce soit la grippe", estime la direction de Clarebout Potatoes. Et de tenter de rassurer sur la qualité de leurs pommes de terre : celles "qu’ils trient sont les mêmes que celles du site de Comines-Warneton et ils ne sont pas concernés par l’infection."


Le corps médical est plus dubitatif, des analyses sont actuellement en cours pour déterminer cette mystérieuse maladie, qui s'est abattue sur l'usine.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter