Marseille : deux hommes écroués pour avoir séquestré et violé un militant LGBT algérien

Marseille : deux hommes écroués pour avoir séquestré et violé un militant LGBT algérien

FAITS DIVERS
DirectLCI
FAIT DIVERS - La victime, Zak Ostmane, avait fui l'Algérie du fait de son militantisme LGBT. Son calvaire débuté le 3 mars a duré deux jours. Ses agresseurs ont été arrêtés.

Tout a commencé le vendredi 3 mars. Zak Ostmane raconte avoir été drogué alors qu'il buvait une bière dans un bar LGBT du centre de Marseille, rapporte  à l'AFP Véronique Godet, déléguée Paca de SOS homophobie, qui a recueilli son témoignage. Le militant a suivi un homme dans un hôtel, où une autre personne les a rejoints. Après avoir bu une autre bière, il s'est endormi, et s'est réveillé alors que les deux hommes le violaient. "Ils se sont servis de lui comme d'un punching-ball", ajoute cette même source. Pendant sa séquestration, l'Algérien, âgé de 35 ans, a pu observer ses agresseurs. Il a relevé chez l'un d'entre eux un accent anglais, chez l'autre un accent américain. L'agression  a pris fin dimanche matin après qu'il a aperçu des policiers à la fenêtre de la chambre d'hôtel, et attiré leur attention en criant. Les policiers l'ont secouru et arrêté les deux agresseurs. 

Les homosexuels maghrébins "dans une situation très compliquée"

Le parquet a ouvert une information judiciaire pour viol et séquestration et violences aggravées, sans retenir le caractère homophobe du crime. Son "caractère homophobe ne fait aucun doute", affirme pourtant Véronique Godet. 


Arrivé en France en 2014 comme journaliste freelance, Zak Ostmane milite au sein de l'association Shams France, qui vient en aide aux Maghrébins victimes d'homophobie. Aujourd'hui, "les violences à l'encontre des LGBT sont plus présentes dans les grandes villes, mais pas plus à Marseille qu'ailleurs", explique Véronique Godet, de SOS homophobie en région Paca. Elle note une difficulté supplémentaire pour les homosexuels  maghrébins, qui sont "dans une situation très compliquée"...

En vidéo

#ProudToBe, une vidéo pour célébrer la communauté LGBT devient la plus détestée sur Youtube

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter