Marseille : il dérobe 20.000 euros à une vieille dame et les lui rend (avec des fleurs) 3 ans après

FAITS DIVERS

REPENTANCE - Fin 2013 à Marseille, un jeune homme avait agressé une septuagénaire et lui avait soutiré la somme de 20.000 euros. Épris de remords, le malfaiteur s'est présenté au domicile de la petite mamie, enveloppe et bouquet de fleurs à la main... Trois ans et demi après les faits.

Il a ressenti le besoin de se libérer d'un poids. Un homme de 27 ans a rendu les 20.000 euros qu'il avait volés avec un complice fin 2013, à quelques jours de Noël,  à une dame de 74 ans dans un hall d'immeuble.

Ce jour-là, la septuagénaire s'était rendue à un guichet pour y retirer cette grosse somme. Repérée par un duo de malfaiteurs, elle était devenue la cible d'un vol à l'arraché. Le binôme l'avait laissée "traumatisée" mais pas blessée.

Un gros bouquet de fleurs sur le palier de la porte

En mars dernier, cette vieille dame a eu  la surprise de découvrir un énorme bouquet de fleurs sur le palier de sa porte. Le tout sans un mot, ni aucune explication.

Ce n'est que quatre jours plus tard que le mystère a été percé. Un homme s'est présenté à son domicile, nouveau bouquet de fleurs à la main. Il lui a alors tendu une enveloppe contenant 20.000 euros... Le tout accompagné de plates excuses, comme le rapporte La Provence.

Lire aussi

Il n'est pas rentré dans les détails (..) il a juste indiqué qu'il avait eu besoin de soulager sa conscience- Une source proche du dossier

Après cet improbable dénouement, grâce aux indications de la septuagénaire et sa fille, les enquêteurs ont réussi à interpeller l'agresseur repenti à la fin du mois de mai. "Il n'est pas rentré dans les détails, il a juste indiqué qu'il avait eu besoin de soulager sa conscience", a détaillé une source proche de l'enquête.

Le jeune homme a été remis en liberté sous contrôle judiciaire. Depuis, la police tente de découvrir d'où provient cette forte somme d'argent et d'identifier son complice, dont celui qui plaide "l'erreur de jeunesse" n'a pas livré l'identité durant sa garde à vue.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter