Marseille : la policière blessée au visage souffre d'une triple fracture faciale

FAITS DIVERS
DirectLCI
VIOLENCE - Samedi matin, une agent de police marseillaise de la Brigade anti-criminalité (Bac) a subi plusieurs fractures au visage lors d'un contrôle qui a mal tourné.

Elle est sortie de l'hôpital ce dimanche. Et souffre d'une triple fracture faciale. La policière marseillaise de la Brigade anti-criminalité (Bac) sérieusement blessée au visage samedi matin lors d'une interpellation, a obtenu 15 jours d'interruption temporaire de travail.


 L'équipage de police, qui intervenait dans le 8ème arrondissement de Marseille, à la suite d’un refus d’obtempérer, tentait de contrôler trois individus en état d’ébriété lorsque l'agression a eu lieu.

Plusieurs coups de poing et de pied à la tête

"Ces derniers se rebellaient, deux d’entre eux agressant la policière en lui assénant de très violents coups de poing et de pieds à la tête. Le sang-froid de ses collègues et l’arrivée rapide de renforts, permettaient l’interpellation des trois hommes, immédiatement placés en garde à vue", poursuit le communiqué. Les trois individus placés en garde à vue immédiatement après l'agression  devraient être présentés lundi matin au parquet, a ajouté le procureur.



Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux "condamne avec la plus grande fermeté cette agression particulièrement grave et souhaite un prompt et complet rétablissement à cette fonctionnaire de police" et rend "un hommage appuyé à ses collègues dont le professionnalisme a permis de mettre fin à un déchaînement de violence intolérable dont les auteurs auront à rendre compte devant la Justice", conclut le communiqué.

En vidéo

Depuis l'affaire Théo, les policiers de banlieue confrontés à une pression accrue sur le terrain

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter