Marseille-Paris : un TGV en feu entraine plus de 4 heures de retard

FAITS DIVERS

INCENDIE - La motrice d'un TGV avec 800 personnes à bord a pris feu vendredi au niveau de Saint-Quentin-Fallavier en Isère pour une raison encore inconnue, entraînant d'importants retards sur la ligne Paris-Marseille.

La totalité des passagers du train, qui devait relier Marseille à Paris, a été évacuée et aucun blessé n'est à déplorer, selon une porte-parole de la SCNF en Rhône-Alpes. En fin d'après-midi, la motrice du TGV a commencé à dégager de la fumée puis a pris feu. "Nous avons dû couper l'alimentation électrique et donc la circulation des trains sur la ligne", précise la porte-parole.

Une fois l'électricité coupée, les pompiers sont intervenus et ont rapidement pu maîtriser l'incendie parti du moteur d'une des motrices et qui était très localisé. Une centaine de soldats du feu se sont déplacés, pour gérer l'incendie mais surtout venir en aide aux "1 500 passagers" de ce train et d'autres qui suivaient et qui "étaient en rase campagne par 30 degrés", ont-ils indiqué.

Les TGV détournés sur des lignes classiques

Pour l'heure, les TGV étaient détournés sur des lignes classiques qui ne sont pas à grande vitesse entraînant donc des retards de 1h45 dans le sens Nord-Sud et de 2 heures - 2h30 dans le sens Sud-Nord, selon la SNCF interrogée à Marseille. Mais dans les gares et notamment à Paris gare de Lyon, certains trains affichaient même 4 heures de retard, selon le site gare-sncf.com.

Concernant les 800 passagers, des bus devaient les acheminer dans la soirée sur Lyon ou une autre gare proche afin qu'ils reprennent un train pour Paris dans la soirée, tient à préciser la SNCF.

Lire et commenter