Marseille : un homme mis en examen pour avoir tué et emmuré sa mère

Marseille : un homme mis en examen pour avoir tué et emmuré sa mère
FAITS DIVERS
DirectLCI
FAIT DIVERS - Un homme a été mis en examen pour avoir tué sa mère avec une arme de poing, en 2010. Après l'avoir tuée, il l'a emmurée dans leur appartement marseillais. Son corps a été retrouvé six ans après les faits.

C'est une affaire effroyable que nous rapporte La Provence, dans son édition du jour. L'histoire d'un homme qui a tué puis emmuré sa mère dans leur appartement de Marseille, sans déclarer sa disparition, ni son décès. Les os de la malheureuse ont été retrouvés en septembre dernier, alors que l'appartement était en travaux. 


Jeudi 12 janvier, l'homme a été mis en examen pour homicide aggravé " étant donné que c'était sur un ascendant légitime" et écroué, indique le procureur de la République de Marseille Xavier Tarabeux, à nos confrères de l'AFP. Il a par ailleurs ajouté que l'homme n'était connu que pour des infractions au code de la route. 

"Il a tiré et un crâne s'est mis à rouler"

L'histoire remonte à 2010. Les voisins de Laetitia, cette sexagénaire, remarquent qu'ils ne la croisent plus. Sans s'inquiéter car elle a sans doute déménagé. Six ans plus tard, en septembre dernier, l'appartement de cet immeuble du quartier Saint Louis à Marseille fait l'objet de travaux et au milieu des gravats, l'entrepreneur et nouveau propriétaire de l'appartement découvre un bout de chiffon : "il a tiré et un crâne s'est mis à rouler", indique une enquêtrice à La Provence


Les policiers, de la brigade criminelle de la sûreté départementale, arrivent et les conclusions du légiste ne se font pas attendre : c'est une femme, décédée d'une balle dans la tête, après 2006. Rapidement et avec chance, les enquêteurs remontent la piste de l'ancien locataire, l'ADN d'un membre de la famille parle et tous les regards se tournent vers son fils, un marginal. L'homme est interpellé en début de semaine par les policiers après une planque. Auditionné, il avoue les faits. 

"Il a expliqué que dans le cadre d'une dispute avec sa mère, il a utilisé une arme de poing pour la tuer dans leur appartement. Il a ensuite conservé le corps une dizaine de jours dans une voiture, avant de le placer dans un vide sanitaire de leur domicile. Son squelette a été découvert en septembre 2016 lors de travaux dans l'immeuble", a précisé le procureur. L'enquête a également démontré que l'homme continuait par ailleurs à percevoir les aides sociales de sa mère, jamais déclarée décédée.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter