Menace d'attentat : le réfugié afghan arrêté à Paris a été relâché

Menace d'attentat : le réfugié afghan arrêté à Paris a été relâché

PARIS - Un homme présenté comme un "réfugié afghan", soupçonné de préparer un "attentat imminent", a été arrêté vendredi matin dans le nord de Paris. Durant son audition, il a confié une adresse aux policiers, dans les Yvelines. Ce samedi, il a finalement été relâché.

Il était activement recherché depuis dimanche dernier. Un homme de nationalité afghane, qui aurait transité par un camp de réfugiés, a été arrêté vendredi 5 août au matin dans le nord de Paris, a annoncé à metronews une source policière, confirmant une information de France Info . Les services de police le soupçonnaient de projeter "un attentat imminent" dans la capitale. 

Ce samedi, il a finalement été relâché, "en l'absence de charge venant corroborer ce signalement". L'homme avait été signalé par une ressortissante britannique qui disait avoir été informée par sa famille résidant en Afghanistan.

Interpellé au niveau du boulevard de la Villette

La femme avait contacté les gendarmes français. Mardi, l'alerte avait été donnée. Une "fiche d'attention" avait été diffusée aux services de police parisiens. Elle ne comportait pas de nom, mais la photo de cet homme, entré en France deux mois auparavant. Et cette note, faisait mention d'une intention d'agir "dans le centre" de Paris, ou "ailleurs". Grâce à la diffusion de son portrait, les policiers l'ont reconnu dans la rue, au niveau du boulevard de la Villette.

EN SAVOIR + >> Menace d'attentat : un réfugié afghan activement recherché à Paris

Suite à l'interpellation, les policiers ont obtenu du suspect l'adresse d'une de ses connaissances, sise à Mantes-la-Jolie, a rapporté Le Parisien dans la soirée du vendredi. Une adresse que les forces de l'ordre ont pu perquisitionner, sans résultat.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Les organisateurs de la manifestation pro-palestinienne interdite à Paris maintiennent leur appel

EN DIRECT - Covid-19 : la décrue se poursuit à l'hôpital, moins de 4400 malades en réanimation

EN DIRECT - "Excusez-moi, je me rends" : les détails de la reddition du fugitif des Cévennes

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... l'inquiétant profil du fugitif

Retarder l'administration de la deuxième dose du vaccin Pfizer améliore l'immunité, selon une étude anglaise

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.