"Menace imminente" en France et en Belgique : l'inquiétante lettre d'Abrini

"Menace imminente" en France et en Belgique : l'inquiétante lettre d'Abrini

ATTENTATS - Le quotidien belge "La Dernière Heure" révèle dans son édition de mercredi qu'une note, qui concerne aussi la France, a été adressée aux services de police en Belgique sur un projet d'attentats. Mais l'antiterrorisme relativise lui-même sa note.

"Il y a quelque chose qui bouge en France". Selon le quotidien belge La Dernière Heure, Mohamed Abrini, inculpé pour sa participation aux récents attentats de Bruxelles et de Paris, et actuellement détenu à la prison de Beveren, dans la banlieue d'Anvers, aurait envoyé ce message laconique à un prisonnier du même établissement, Marouan El Bali, seul rescapé de l'assaut de Verviers le 15 janvier 2015. Cet inquiétant courrier écrit en arabe, intercepté ce mardi, va dans le sens d'autres révélations du journal.

"Des combattants auraient quitté la Syrie il y a environ une semaine"

Toujours selon la Dernière Heure  en effet, la cellule antiterroriste belge a adressé aux services de police du royaume un message d'alerte sur une "menace imminente" concernant de possibles attaques sur les territoires belges et français. "Des combattants auraient quitté la Syrie il y a environ une semaine et demie afin de rejoindre l’Europe via la Turquie et la Grèce, en bateau, sans passeport. Ces personnes se sépareraient en deux groupes, l’un pour la Belgique, l’autre pour la France, afin d’aller commettre des attentats par groupe de deux. Toujours selon les renseignements recueillis, ces personnes seraient déjà en possession de l’armement nécessaire et leur action serait imminente", rapporte la DH, citant le message d'alerte qu'elle a pu se procurer.

EN SAVOIR + >>  13-Novembre :  Abrini sera remis à la France

Interrogé par le quotidien,  un dirigeant de l'Ocam (Organe de coordination pour l'analyse de la menace, qui détermine le niveau d'alerte en Belgique), Paul Van Tigchelt, a confirmé l'information tout en la relativisant. Ce dernier a en effet précisé qu'en avril, déjà, une menace similaire semblait planer sur l'Europe. Et Paul Van Tigchelt d'indiquer que "l'Ocam reçoit toutes sortes d'informations. Il s'agit le plus souvent d'informations brutes. C'est notre mission, en lien avec nos partenaires, de les contextualiser, de les analyser et de vérifier leur fiabilité".

A LIRE AUSSI 
>>  Qui sont les suspects identifiés depuis les attentats de Bruxelles ? >>  Attentat de Magnanville : Abballa, d'"athée" à "nettoyeur de kouffars"


 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Cluster en Haute-Savoie : que faisait le groupe d'étudiants britanniques dans cette station de ski ?

EN DIRECT - Covid-19 : les plus grandes fortunes mondiales épargnées par la crise

Ces Français qui prennent leur retraite dans un Ehpad 4 étoiles en Tunisie

EN DIRECT - Procès de Trump : l'acte d'accusation transmis aujourd'hui au Sénat

Vers un troisième confinement ? L'Élysée assure que rien n'est décidé

Lire et commenter