"Mon mari n'a rien à voir avec cette affaire", assure l'épouse de l'homme mort à proximité du bois où le corps d'Alexia Daval a été retrouvé

"Mon mari n'a rien à voir avec cette affaire", assure l'épouse de l'homme mort à proximité du bois où le corps d'Alexia Daval a été retrouvé
FAITS DIVERS

FAIT DIVERS - La découverte début janvier du corps d'un homme de 38 ans dans le même secteur que celui de la joggeuse avait alimenté la rumeur ces dernières semaines. "Mon mari n'a rien à voir avec cette affaire", a réagi son épouse ce samedi auprès de LCI.

"C'est une affaire singulière, mais ce suicide n'a absolument rien à voir avec l'affaire Alexia Daval". Le 25 janvier, le procureur de Vesoul, Emmanuel Dupic, excluait tout lien entre la découverte du corps d'un individu en janvier et le meurtre de la joggeuse, en octobre. Une implication également démentie à LCI ce samedi par l'épouse de cet homme de 38 ans, père de trois enfants.

"Je suis révoltée que le nom de mon mari puisse être associé à cette affaire", a déclaré son épouse. Le corps de son mari avait été retrouvé par son frère, le samedi 6 janvier à 23h10, dans le cabanon de son jardin à Esmoulins. C'est dans cette commune qu'avait été découvert le cadavre partiellement calciné d'Alexia Daval. "Mon mari n'a rien à voir avec cette affaire. Je veux qu'on arrête de salir sa mémoire", a ajouté auprès de LCI son épouse. Avant de préciser : "Nous n'avons strictement rien à voir avec les Daval. Je ne sais pas qui sont ces gens."

Lire aussi

En vidéo

La procureure de Besançon dénonce la folie médiatique autour de l'affaire Alexia Daval

"J'espère que l’ADN de cet homme sera prélevé"

Toute l'info sur

Mort d'Alexia Daval : son mari Jonathann revient sur ses aveux

Le jour de sa mort, l'homme avait été vu à 21h15 par son fils dans sa cave où il avait pour habitude de s'alcooliser. Il avait près de 4 grammes d'alcool par litre de sang. L'autopsie a révélé qu'il avait une balle de "très petit calibre" dans la tête. D'après le médecin légiste, le tir n'a pas été immédiatement mortel. Le père de famille a pu vivre assez longtemps pour se rendre de la cave au cabanon, après s'être tiré ce projectile dans la tête. En revanche, l'arme n'a pas été retrouvée. "Nous pensons qu'il s'en est débarrassé dans la poubelle de la cave, qui a été sortie et ramassée sur la voie publique le lundi, puis incinérée le mardi", avait précisé le procureur.

Malgré le démenti du magistrat, l'hypothèse selon laquelle un lien entre ce suicide et l'affaire Daval n'était pas à exclure avait été évoquée par l'avocat de Jonathann Daval mais aussi celui de la famille d'Alexia Daval. "J'espère que l’ADN de cet homme sera prélevé à titre conservatoire afin d’être comparé aux traces éventuellement retrouvées près du corps d’Alexia", avait déclaré Me Randall Schwerdorffer, une semaine avant que son client ne passe aux aveux. "J'ai toujours cette histoire sous le coude. Le jour où on m'aura dit qu'on aura prélevé son ADN et qu'on me dira qu'il n'a rien à voir, je refermerai cette case", avait pour sa part lancé mercredi Jean-Marc Florand, l'avocat de la famille de la joggeuse.

Sur le même sujet

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent