Meurtre d'Alexia Daval : l'avocat de sa famille raconte "l'horreur" qu'ils vivent

FAITS DIVERS
DirectLCI
COLÈRE FROIDE - Après qu'ils ont été convoqué, mercredi 4 juillet par le juge d'instruction après les accusations de Jonathann Daval à leur encontre, les membres de la famille d'Alexia Daval vivent "l'horreur", a assuré leur avocat Me Jean-Marc Florand.

"Pour eux, c'est l'horreur." C'est ce qu'assure l'avocat de la famille d'Alexia Daval Me Jean-Marc Florand au lendemain de leur convocation devant le juge d'instruction en charge de l'enquête sur la mort de la jeune femme. Son mari, Jonathann, qui avait reconnu l'avoir étranglée fin janvier 2018, a changé de version, accusant désormais son beau-frère du meurtre et évoquant "un pacte secret" passé par la famille pour dissimuler les faits.


"Mettez-vous un instant à la place de mes clients, a lâché Me Jean-Marc FLorand au micro de RTL. Ils apprennent la disparition de leur fille, ensuite sa mort, ensuite ils font toute confiance à Jonathann qu’ils accueillent chez eux, qui l’appellent papa-maman, ensuite ils apprennent qu’il s’accuse mollement de la mort de leur fille, qu’il rechange de version, et finalement qu’il se dédouane de tout et, comble de l’horreur, qu’il les accuse eux soit d’avoir donné la mort à leur fille, soit d’y avoir participé".

Imaginez le calvaire qu'il [le beau-frère de Jonathann Daval] vitMe Jean-Marc Florand

 "Je démens formellement les accusations de Jonathann Daval", a déclaré sur BFMTV Grégory Gay, le beau-frère de Jonathann Daval, que ce dernier accuse d'avoir étranglé Alexia Daval en tentant de la maîtriser lors de ce qu'il décrit comme une crise d'hystérie au domicile des parents de la jeune femme, dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017.


Bien que démenties, ces nouvelles accusations pourraient nuire à Grégory Gay, selon son avocat Me Jean-Marc Florand : "Imaginez le calvaire qu’il vit. Son nom est balancé partout.  Il a un poste important dans un établissement public à Paris, il a une famille et un gamin de 3 ou 6 mois. Vous imaginez, quand il va reprendre le travail demain où tous ses collègues ont vu passer les bandeaux : 'Mr machin est peut-être l’assassin de sa belle-sœur' ? Mais c’est effrayant comme calvaire ! C’est effrayant".

De veuf éploré à meurtrier présumé

En vidéo

Jonathann Daval revient sur ses aveux : son avocat s'exprime

Jonathann Daval avait signalé la disparition de sa femme le 28 octobre, inquiet de ne pas la voir revenir d'un footing. Pendant trois mois, il s'était présenté en veuf éploré, en larmes lors d'une marche blanche en hommage à la jeune femme, qui avait rassemblé près de 10.000 personnes, début novembre à Gray. Trois mois plus tard, l'enquête avançant, il avait été placé en garde à vue et avait avoué le meurtre de sa femme.


Mis en examen pour "meurtre sur conjoint" et placé en détention provisoire à la maison d'arrêt de Dijon, Jonathann Daval encourt la réclusion criminelle à perpétuité. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter