Meurtre d’Alexia Daval : son mari Jonathann placé en unité psychiatrique

FAITS DIVERS
AFFAIRE - L’état psychologique de Jonathann Daval, en détention provisoire après avoir avoué avoir tué sa femme Alexia, se serait dégradé. Il a nécessité une prise en charge par les services psychiatriques de la maison d’arrêt de Dijon, a-t-on appris de sources proches du dossier.

Son état psychologique serait préoccupant. Jonathann Daval, qui a reconnu avoir tué son épouse Alexia en Haute-Saône, a été placé en unité psychiatrique, a-t-on appris de sources proches du dossier, confirmant une information de BFMTV. Il a été pris en charge par le Service médico-psychologique régional (SMPR)  au sein de la maison d’arrêt de Dijon. 


Son avocat, Me Randall Schwerdorffer, avait déjà confié à l’AFP que Jonathann Daval était "très suivi physiquement et psychologiquement" et que les gardiens étaient "très attentifs à sa situation". "Il a été placé à l’isolement complet", avait-il précisé, décrivant un homme "amaigri, très affaibli et fragile". Il recevrait par ailleurs un lourd traitement médical.

En vidéo

Le frère de Jonathann Daval parle : "Ce n’est pas un monstre"

Il maintient sa version

Jonathann Daval a entendu pour la dernière fois par le juge d’instruction chargé de l’affaire le 9 mars dernier, pendant environ une heure et demie. D’après une source citée par l’AFP, il a maintenu les propos qu’il avait tenus le dernier jour de sa garde à vue en janvier. C’est-à-dire qu’il ne voulait pas tuer sa femme et qu’il l’a étranglée en tentant de la maîtriser. Il conteste également avoir mis le feu à son corps. Le cadavre d’Alexia Daval avait été retrouvé partiellement calciné, fin octobre, dans un bois situé non loin du domicile du couple à Gray-la-Ville (Haute-Saône).

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Mort d'Alexia Daval : son mari Jonathann revient sur ses aveux

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter