Meurtre d’Alexia Daval : son mari se constitue partie civile et veut faire taire les rumeurs

DirectLCI
FAIT DIVERS – Plus de deux semaines après la découverte du corps brûlé d’Alexia Daval, 29 ans, les avocats des proches de la victime demandent à la justice de fournir à leurs clients des premiers résultats de l’enquête. Par ailleurs, l’avocat de l’époux de la jeune femme a souhaité mettre un terme aux rumeurs et indiqué que son client se constituait partie civile.

Pas d’interpellation, pas de garde à vue, pas de coupable. Plus de deux semaines après la découverte du corps sans vie d’Alexia Daval, 29 ans, retrouvée brûlée dans un bois des environs de Gray en Haute-Saône, les investigations se poursuivent pour tenter de retrouver le ou les auteurs. Ce jeudi matin, l'avocat de Jonathan Daval, le mari de la victime, a indiqué à LCI que son client se constituait partie civile pour avoir accès au dossier. "C'est (aussi) une façon de signifier sa qualité de victime", a expliqué Me Jérôme Pichoff, dénonçant ainsi les rumeurs qui visent son client portant sur son implication dans l'affaire. 


Des bruits couraient notamment sur son époux et sur un repas de famille qui aurait mal tourné la veille de la disparition de la jeune femme. "J’ai connaissance d’un repas raclette qui s’est très bien passé, en famille, dans la bonne humeur et où tout le monde s’est quitté avec le fait que le lendemain, Alexia devait passer revoir son petit neveu qu’elle était ravie de revoir. Je n’ai pas connaissance de difficultés familiales, de difficultés de couple, ce n’est pas vrai", avait développé son second avocat Me Schwerdorffer.

Des questions en suspens

En début de semaine, les avocats des proches d'Alexia ont par ailleurs demandé à la justice de leur fournir certains éléments du dossier. "À ce stade de l’enquête, la famille a besoin de savoir quand, où, et selon quel mode opératoire Alexia a été assassinée. À quand remonte précisément son décès. Si elle a subi ou non des violences sexuelles. Quels éléments précis l’autopsie a pu révéler en l’état. Nous ne demandons pas un coupable dans l’heure mais il devient urgent, pour nos clients, d’avoir au moins un début de réponse à ces questions ", soulignait ainsi l'avocat des parents, Jean-Marc Florand, mardi dans L’Est Républicain.


Le samedi 28 octobre, à 9h15, la soeur d'Alexia, qui était de passage chez leurs parents, avait reçu un texto, selon le Parisien, provenant de son portable : "Je m'en vais courir, je passe vous voir en chemin si je peux". Selon son mari, la jeune femme serait partie faire son footing à 9h30. Avant de signaler sa disparition à 12h25. Deux jours plus tard, le corps d'Alexia sera retrouvé dans un sous-bois.

Analyse complémentaire

L'analyse dit du bol alimentaire, à savoir le dernier repas ingéré par la victime, pourrait permettre de déterminer le créneau horaire de son décès. 


Alexia Daval a dîné en famille le vendredi soir. Le dernier à l’avoir vue vivante serait son époux. Une témoin avait raconté avoir vu une jeune femme blonde courir le samedi mais elle ne pouvait affirmer qu’il s’agissait bien d’Alexia. 

Plus d'articles

Sur le même sujet