Meurtre d’Alexia Daval : son mari Jonathann est "en très grande souffrance", ce qui empêche toute audition

FAITS DIVERS
JUSTICE - Jonathann Daval est incarcéré dans une unité de soins en santé mentale, aménagé dans une aile de la maison d’arrêt de Dijon. Son état de santé ne permettrait pas de nouvelles auditions.

Son état de santé serait préoccupant. Au point que les auditions en seraient repoussées. D’après l’Est républicain, Jonathann Daval, mis en examen pour le meurtre de son épouse Alexia Daval dans la nuit du 27 au 28 octobre dernier, est dans un état de santé qui ne s’améliore pas.


Depuis le 30 janvier dernier, le jeune homme est accueilli dans une unité de soin en santé mentale, aménagé dans une aile de la maison d’arrêt de Dijon, ce qui permet de le suivre au plus près sur le plan médical et psychologique. Et d’après ses avocats, son état de santé est "préoccupant". Ce qui bloque toute possibilité d’une audition par le juge chargé d’instruire le dossier. Ses médecins excluent en effet tout interrogatoire, et le meurtrier présumé est sous surveillance médicale renforcée, et bénéficie de soins permanents .

Du mieux sur le plan physique, pas sur le plan psychique

D'après nos informations, Jonathann Daval a beaucoup maigri, il ne mangeait plus du tout. Un léger mieux est observé, mais qui reste précaire. Il peut dorénavant voir sa famille, notamment sa mère.


Son avocat, Me Randall Schwerdorffer, indique à l’Est républicain que Jonathann Daval est "un peu moins squelettique qu’il y a quelques semaines mais sur le plan psychique, il nous inquiète beaucoup". L’avocat évoque "un état mental et somatique très inquiétant, malgré une prise en charge de grande qualité". Pour lui, c’est à mettre sur le compte de la conscience du suspect : "Parmi les justiciables, il y a ceux qui ont une conscience et ceux qui n’en ont pas. Jonathann Daval appartient incontestablement à la première catégorie ; les faits qui lui sont reprochés le dévorent de l’intérieur et c’est pour lui quelque chose d’extrêmement violent." Jonathann Daval ne serait pourtant pas dans une posture de plainte : "Il ne revendique rien, il ne demande pas à être plaint. Simplement, il est en très grande souffrance et ça se voit".

La partie civile s’inquiète également, car cet état de santé bloque toute avancée dans le dossier. "Nous souhaitons que M. Daval puisse retrouver rapidement quelques forces et être entendu car pour l’heure, ses déclarations restent extrêmement vagues et imprécises. Nous avons besoin de lui pour progresser sur le chemin de la vérité", confie à l’Est républicain l’avocat des parents et de la sœur d’Alexia, Me Jean-Marc Florand.


Des zones d’ombres subsistent en effet. Depuis sa mise en examen, Jonathann Daval n’a été interrogé qu’une seule fois par le magistrat instructeur. Il avait été reçu le vendredi 9 mars pendant environ une heure et demie par le magistrat instructeur, l'informaticien de 34 ans a maintenu les propos qu'il avait tenus le dernier jour de sa garde à vue, le 30 janvier. Le suspect avait alors reconnu avoir tué Alexia Daval, 29 ans, lors d’une dispute conjugale, dans la nuit du 27 au 28 octobre, au domicile du couple à Gray-la-Ville. Il avait affirmé en garde à vue qu’il ne "voulait pas" la tuer, mais qu’ils en étaient venus aux mains et qu’il avait étranglé Alexia en tentant de la "maîtriser". Le couple connaissait de "fortes tensions" en raison de leurs difficultés à avoir un enfant, selon ses avocats. Jonathann Daval conteste toujours avoir brûlé le corps de sa femme, dont le cadavre avait été retrouvé fin octobre en partie calciné, dissimulé sous des branchages dans un bois à proximité du domicile du couple.


Aucune nouvelle date d'audition n'est programmée pour l'instant  d'après nos informations.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Mort d'Alexia Daval : son mari Jonathann revient sur ses aveux

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter