Meurtre de Maëlys : six mois après la disparition de la fillette, la mère de l'enfant poste un message poignant

HOMMAGE - La mère de la petite Maëlys, dont le corps a été retrouvé les 14 et 15 février dernier en Isère, a posté la nuit dernière un message poignant en hommage à son enfant. La fillette de 8 ans avait disparu il y a tout juste six mois lors d'une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin. Son meurtrier présumé, Nordahl Lelandais, est incarcéré depuis le 3 septembre dans cette affaire.

"Un poussin" face à "un monstre", "un ange" face à un "psychopathe" : tels sont les mots utilisés par la mère de la petite Maëlys dans un message posté mardi soir sur son profil Facebook. 


La date n'a rien d'anodin. C'est en effet au cours de la nuit du 26 au 27 août 2017, il y a six mois, que l'enfant a disparu au cours d'une fête de mariage organisée à Pont-de-Beauvoisin, en Isère. Son corps a finalement été retrouvé mi-février, après que son meurtrier présumé, Nordahl Lelandais, a désigné l'endroit où il se trouvait.

Six mois, donc, après avoir vu sa fille pour la dernière fois, dans un moment qui se voulait festif, la mère de Maëlys adresse à sa fille ce message poignant : 


"6 mois mon poussin qu'il t'a ôté la vie.

Pourquoi ?

Qu'est ce qu'il t'a fait ce monstre ?

Maelys tu me manques, j'essaie de continuer de vivre pour toi pour que Justice soit faite...

Ta vie est gâchée à cause de ce psychopathe tu n'auras jamais de petits copains, jamais d'enfants. Je le hais ce monstre et j'espère qu'il va rester en prison à perpétuité. Qu'il ne fasse plus jamais souffrir personne. 

Mon ange tu étais, tu es et tu seras toujours dans mon coeur. L'amour que j'ai pour toi il ne pourra jamais me l'enlever.💖

Il paiera pour tout le mal qu'il a fait, je te le promets.

Je suis fière de toi, tu es une fille exceptionnelle, je t'aime de tout mon coeur.

💕💕

Ton bout de choux qui a le coeur a brisé💔". 

Entendu la semaine dernière

Si Nordahl Lelandais, mis en examen pour "enlèvement" et "meurtre", a permis de retrouver les os de l'enfant, il est resté pour l'instant très peu prolixe concernant les circonstances de la mort de Maëlys.

Dans ses déclarations, mi-février, il avait évoqué une mort "accidentelle", ce à quoi ne croit pas la famille. Extrait de sa cellule de Saint-Quentin-Fallavier jeudi 22 février pour être à nouveau entendu, le suspect ne se serait que très peu voire pas du tout exprimé. Son audition n'avait ainsi duré que 30 minutes. Ni le parquet, ni la défense n'ont communiqué à l'issue... 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Disparition de Maëlys : le dénouement après 6 mois d'enquête

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter