Meurtre en bande organisée aux Lilas : gardes à vue prolongées pour 3 suspects

Meurtre en bande organisée aux Lilas : gardes à vue prolongées pour 3 suspects

FAIT DIVERS - La garde à vue de trois individus a été prolongée dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de Richard, 26 ans, poignardé à mort mardi soir aux Lilas. Cinq autres personnes ont en revanche été remises en liberté.

L’enquête se poursuit après la mort de Richard, 26 ans, poignardé à mort mardi soir au pied de chez lui dans le quartier des Sentes aux Lilas (Seine-Saint-Denis). Les gardes à vue de trois jeunes hommes arrêtés la nuit du drame ont été prolongées tandis que celles de cinq autres ont été levées. "On cherche à établir les rôles de chacun et savoir qui a asséné le coup de couteau mortel", explique à LCI une source proche du dossier. 

Les circonstances qui ont précédé le drame restent encore floues. "Il pourrait s’agir d’une rixe sur fond de rivalités anciennes entre jeunes de différentes cités", indique cette même source. "Nous  ne savons pas si la victime était spécifiquement visée ou si elle a tenté d’intervenir au milieu d'une bagarre", poursuit une autre. 

Des jeunes issus de Romainville et des Lilas

Les policiers, appelés pour une "rixe sur la voie publique" et des "coups de feu" ce soir-là, avaient découvert la victime en arrêt cardio-respiratoire. Blessé àl'arme blanche au niveau du coeur, Richard n'avait pu être ranimé. Un autre jeune homme avait été touché plus légèrement à l'épaule et transporté à l'hôpital.  

Un renseignement anonyme et les traces de sang qui jonchaient le sol avaient conduit les forces de l’ordre jusqu’à un appartement de la cité voisine Youri Gagarine à Romainville. A l’intérieur, trois suspects avaient tenté de prendre la fuite par le balcon avant d'être arrêtés aux côtés d'un quatrième, blessé à la tête. Tous avaient été placés en garde à vue au commissariat de Bobigny et avaient été rejoints dans la nuit par quatre autres jeunes dont les vêtements étaient maculés de sang. 

Appel au calme

Depuis le drame, les parents de Richard ont appelé au calme alors que des jeunes du quartier des Sentes s’étaient rendus dans la cité Gagarine, où vivent les suspects, pour semble-t-il venger leur ami, explique une source policière. Les forces de l’ordre avaient dû être dépêchées sur place pour contenir les tensions.. "Je ne veux surtout pas qu’il y ait un sentiment de vengeance qui s’installe (...) Nous attendons que la justice fasse son travail pour retrouver les coupables" a déclaré au Parisien la mère de la victime. Dans le journal, ses proches ont dressé le portrait d'un jeune homme "souriant" et "apprécié" de tous. 

Le parquet de Bobigny a confié l’enquête visant des faits de "meurtre en bande organisée" à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis. Les gardes à vue des trois suspects devraient être prolongées jusqu'à dimanche matin. 

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

    EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

    Télétravail : Élisabeth Borne annonce un objectif de "5000 contrôles par mois" dans les entreprises

    EN DIRECT - Covid-19 : Noël sans jauge, "c'est notre cap, notre objectif", assure Gabriel Attal

    VIDÉO - Fermeture des discothèques : le monde de la nuit entre colère et incompréhension

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.