Meuse : la mère des trois enfants toujours recherchée

Meuse : la mère des trois enfants toujours recherchée

DirectLCI
RECHERCHE – Le procureur de la République de Verdun tentait toujours, dimanche, de localiser la mère de trois jeunes enfants, dont le père a été retrouvé mort à leur domicile, vendredi. Elle n'a pas donné de nouvelles depuis plusieurs mois.

Le cauchemar n'est pas terminé pour cette fratrie de trois enfants âgés de 4, 9 et 11 ans. Vendredi, leur père a succombé à une crise cardiaque dans leur maison de Stenay , dans la Meuse. Leur mère, âgée de 37 ans, est quant à elle aux abonnés absents depuis le 25 juin dernier. Ce matin-là, elle quittait le domicile familial à 5 heures du matin pour prendre son service d'ambulancière à Verdun. Elle n'a depuis plus donné aucun signe de vie. Par peur d'être séparés après la mort de leur père, les enfants avaient caché la situation à leur entourage. Ils ont été placés tous les trois dans le même foyer dans l'attente de localiser leur mère.

"Mon but n'est pas de la stigmatiser"

Yves Le Clair, le procureur de la République de Verdun en charge de l'affaire, explique à metronews qu'il n'a néanmoins pas l'intention de dévoiler son nom ni même une description physique permettant de l'identifier : "Mon but n'est pas de la stigmatiser, elle a peut-être de très bonnes raisons d'avoir quitté ses enfants. Je veux juste qu'elle connaisse la situation", justifie le magistrat. Deux numéros ont été mis en place pour lui permettre de se manifester (0800.007.802 ou 03.29.80.30.17).

Le procureur envisage par ailleurs d'étendre les investigations à la Belgique et au Luxembourg voisins : "Compte tenu du fait qu'il n'y a aucune trace d'activité professionnelle ni financière depuis plusieurs mois, je me demande si elle n'aurait pas eu une opportunité à l'étranger". Si elle finit par se manifester, "elle aurait tout à fait le droit de réclamer la garde de ses enfants" après une enquête des services sociaux, poursuit-il. Dans le cas contraire, une procédure de destitution parentale sera engagée, privilégiant l'intérêt des enfants et leur souhait de rester ensemble.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter