Mont-Blanc : trois alpinistes d'une même cordée meurent dans le massif

Mont-Blanc : trois alpinistes d'une même cordée meurent dans le massif
FAITS DIVERS

MONTAGNE - Trois alpinistes d'une même cordée sont morts, jeudi 2 août au matin sur le secteur des Dômes de Miage, à environ 3600 mètres d'altitude, selon les secours en montagne.

Le drame s'est déroulé à 3600 mètres d'altitude, autour de 10h30. Trois alpinistes d'une même cordée sont morts dans la matinée du jeudi 2 août sur le secteur des Dômes de Miage, dans le massif du Mont-Blanc, a appris l'AFP auprès des secours en montagne.

A priori, il s'agit d'un dévissage (le fait de tomber le long d'une paroi, ndlr), indique, toujours à l'AFP, le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix, confirmant une information de France Bleu Pays de Savoie, qui précise que le secteur est "un grand classique" pour ceux qui pratiquent l'alpinisme. L'identité des victimes n'était pas connue peu avant 13h, l'opération de secours étant toujours en cours.

"Voie royale"

Le Massif du Mont-Blanc est sur-fréquenté cet été, raison pour laquelle depuis le 14 juillet la préfecture de Haute-Savoie restreint l'accès de l'itinéraire classique de l'Aiguille du Goûter. A priori, la cordée accidentée ne passait pas par cette voie.

L'été dernier, 14 personnes sont mortes (contre 9 en 2016) et deux ont été portées disparues sur les voies d'accès au Mont-Blanc, toit de l'Europe occidentale culminant à 4.810 mètres. Face à cette succession de décès, souvent liés à des imprudences ou une inexpérience de la haute montagne, le maire de Saint-Gervais Jean-Marc Peillex avait pris un arrêté municipal en août 2017, obligeant tout alpiniste empruntant cet itinéraire, dit "voie royale", par le Goûter, à être suffisamment équipé - la liste du matériel obligatoire était fournie en annexe. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent