Landes : un octogénaire condamné pour avoir séquestré dans sa cave l’artisan dont il était mécontent

Landes : un octogénaire condamné pour avoir séquestré dans sa cave l’artisan dont il était mécontent

SE FAIRE JUSTICE – Le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan a condamné un octogénaire de Saint-Martin-d’Oney, dans les Landes, pour avoir enfermé un artisan dans sa cave au motif qu’il n’avait selon lui pas bien travaillé.

Tout travail mérite salaire, et la malfaçon réparation. Cela pourrait être le credo d’un octogénaire habitant Saint-Martin-d’Oney, dans les Landes. En 2010, il a enfermé un artisan dans sa cave, alors que celui-ci descendait récupérer son matériel. La raison ? Il voulait donner une bonne leçon à celui qu’il accusait de malfaçon sur un chantier réalisé à son domicile. 

Mais la leçon coûte cher puisque le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan l’a condamné, cette semaine, à 500 euros d’amende avec sursis et à verser 400 euros à sa victime, comme le rapporte Sud Ouest

Vous aviez peut-être raison sur le fond. Mais vous n’aviez pas le droit de procéder ainsi"- La présidente du tribunal

Dans le détail, il a expliqué que l’artisan lui devait 800 euros. "Je lui ai dit que j’allais appeler les gendarmes. Il s’est mis à pleurer et à supplier derrière la porte, s'est justifié l'octogénaire durant l'audience, selon le quotidien régional. J’ai cédé. Il a acheté mon silence." Et la femme de l’artisan a dû filer au distributeur retirer 400 euros manquants. 

Lire aussi

Les faits sont là mais les versions sur les circonstances différent : la femme de l'artisan "n’était pas du tout paniquée. Elle rigolait même", a argué le senior, alors que l’avocat des victimes a affirmé qu’elle avait "eu tellement peur qu’elle n’a même pas pensé à appeler les secours". Finalement, le ministère public a requis la relaxe au motif que le prévenu "n’avait pas à faire cela, mais que l’intention de se faire remettre des fonds n’est pas établie."

"Vous aviez peut-être raison sur le fond. Mais vous n’aviez pas le droit de procéder ainsi", a conclu la présidente du tribunal correctionnel, condamnant ainsi l’artisan à une amende. 

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.