Montpellier : une possible kamikaze interpellée avec un faux ventre de femme enceinte

Montpellier : une possible kamikaze interpellée avec un faux ventre de femme enceinte

SECURITE - Une jeune femme âgée de 25 ans a été interpellée lundi dernier avec un faux ventre de femme enceinte. Les policiers la soupçonnent d'avoir voulu y dissimuler des explosifs dans le but de commettre un attentat.

Ils étaient sous surveillance depuis quelque temps. Lundi dernier, Camille, une Française âgée de 23 ans convertie à l'islam et son compagnon âgé de 35 ans ont été interpellés à Montpellier (Hérault).

Le couple, marié depuis deux ans, est en garde à vue depuis dans le cadre d'une enquête antiterroriste menée à Paris. Il avait été initialement placé en garde à vue pour apologie de terrorisme dans une enquête menée localement, indique une source judiciaire, confirmant une information de Midi Libre , avant que les choses ne soient prises beaucoup plus au sérieux.

Mousse et aluminium

Au domicile du couple, situé non loin de la Mosquée du Petit Bar dans le quartier de Celleneuve, les enquêteurs ont découvert un faux ventre de femme enceinte en mousse vidé de son contenu qui aurait pu servir à dissimuler des objets, notamment des explosifs. Le gadget avait été acheté sur Internet avant d'être recouvert d'une couche d'aluminium, permettant ainsi d'échapper aux détections des portiques de sécurité.

Pendant sa garde à vue, Camille a indiqué qu'elle avait acheté ce faux ventre et qu'elle l'avait vidé dans le but de commettre des vols à l'étalage dans les grands magasins. Les enquêteurs, ayant d'ores et déjà plusieurs éléments versés à leur dossier, n'ont pas cru une seconde à cette version. "La jeune femme venait de toucher un héritage conséquent, de plusieurs milliers d'euros, indique une source policière à metronews. On n'imagine pas qu'une personne ait envie d'aller commettre des vols à l'étalage quand elle dispose de beaucoup d'argent, de surcroît d'une telle somme. Par ailleurs, des mouvements financiers importants ont alerté les enquêteurs, la jeune femme avait notamment vendu beaucoup d'or pour récupérer des liquidités…".

Vidéos de Daech

Le profil "extrêmement inquiétant" de la jeune femme a lui aussi écarté la thèse de la cleptomanie compulsive. Camille était convertie à l'islam radical, portait le voile noir et restait enfermée chez elle. Elle passait semble-t-il ses journées à regarder des vidéos. Outre le ventre en mousse, les policiers ont en effet découvert au cours de la perquisition de nombreux films contenant les horreurs commises par les jihadistes. Dans l'ordinateur, ils sont également tombés sur des recherches qu'aurait faites Camille sur les femmes kamikazes et les explosifs, ainsi que presque tous les numéros des revues de propagande d'al-Qaïda et de l'organisation Etat islamique. Elle aurait par ailleurs évoqué à plusieurs reprises à ses proches la mort en martyr en Syrie ou encore le Jihad.

Camille avait déjà été arrêtée le 15 décembre sur la base de sa radicalisation et placée en garde à vue. Les policiers avaient alors remarqué que dans sa cellule, elle ne s'allongeait jamais sur la banquette mais qu'elle passait son temps à prier debout ou à genoux. Deux jours plus tard, le 17 décembre, le parquet antiterroriste de Paris avait ouvert une enquête. La garde à vue du couple peut durer jusqu'à 96 heures.

EN SAVOIR +
>>
Notre dossier sur les attentats du 13 novembre

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Jérusalem : au moins 180 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne

EN DIRECT - Covid-19 : 5005 patients en réanimation, la situation sanitaire s'améliore

"S'il reste quelques bracelets anti-rapprochement..." : l'ironie de Le Pen sur Dupond-Moretti suscite l'indignation

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.